Banque

Tunisie : IFC apporte un crédit de 25 millions d’euros au secteur bancaire

Siège de la Banque tuniso-koweïtienne sur l'avenue Mohammed V à Tunis. © Wikimedia Commons

La Banque tuniso-koweïtienne (BTK) se voit octroyer un crédit de 25 millions d'euros par la Société financière internationale (IFC) avec l'objectif de favoriser les prêts aux PME. En 2013, IFC avait pris une participation au capital d'Amen Bank, la troisième banque tunisienne.

Déjà présente au capital d’Amen Bank, la Société financière internationale (IFC), filiale du groupe de la Banque mondiale dédiée au secteur privé, a annoncé le mercredi 20 juillet avoir accordé une ligne de crédit de 25 millions d’euros à la banque tunisienne BTK. Les modalités de ce prêt (maturité, taux d’intérêt) n’ont pas été communiquées.

L’objectif de ce crédit, indique IFC, est d’aider BTK à accélérer ses crédits aux PME tunisiennes.

« En Tunisie, près de 30 % des micro, petites et moyennes entreprises n’ont pas accès aux financements bancaires« , rappelle ainsi l’institution financière internationale dans son communiqué.

BTK, qui compte 34 agences et ses 400 collaborateurs en Tunisie, a enregistré en 2015 un produit net bancaire de 75,45 millions de dinars (+19 % sur un an), pour un résultat net de 8,37 millions de dinars (-20 %). Son total de bilan a atteint 1,7 milliard de dinars (+11 %).

Dans le cadre des crédits accordés à la BPCE

Ce nouveau financement s’inscrit dans la veine de plusieurs accords conclus entre des institutions de financement du développement et les branches africaines du groupe bancaire français BPCE, qui est actionnaire à 60 % de la Banque tuniso-koweitienne (BTK), ainsi que de la Banque commerciale internationale (BCI) au Congo, de la Banque des Mascareignes à Maurice et à Madagascar, et de la Banque pour le commerce et l’industrie – mer Rouge (BCIMR) à Djibouti. 

Ainsi de BTK qui, en 2014, a signé deux accords avec la Banque européenne pour la construction et le développement (BERD) puis avec la BEI (Banque européenne d’investissement), pour 40 millions d’euros à chaque fois.

Idem des 20 millions d’euros (44 millions de dinars) sur 7 ans que Proparco, filiale d’investissement dans le secteur privé de l’Agence française de développement, a accordé à BTK en 2015.

BTK, dont le Groupe BPCE est actionnaire depuis 2008, compte également l’État tunisien (20 %) et le fonds souverain Kuwait Investment Authority (20 %) à son capital.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte