Bourse

Marsa Maroc démarre en fanfare à la Bourse de Casablanca

Marsa Maroc gère des terminaux et fournit des services de logistique dans neuf ports marocains. © Marsa Maroc

48 fois plus de demande que d’offre ! La valeur Marsa Maroc démarre à plein régime lors de sa première journée de cotation à Casablanca au point de crever le plafond de variation quotidienne à la hausse autorisée. La valeur a ainsi été réservée le temps d'écluser les ordres d'achat. Les premiers transferts effectifs sont attendus vendredi.

Ding, dong… la cloche de la Bourse de Casablanca a retenti pour la première fois de l’année, en ce 19 juillet, marquant la première introduction de 2016 sur la place marocaine. C’est la société Marsa Maroc qui vient de rejoindre les lignes de cotation casablancaise.

La société d’exploitation portuaire, dont l’État a vendu 40% de son capital par Offre publique de vente, avait connu un grand succès lors des souscriptions. Pas moins de 186 millions d’actions ont été demandées lors de cette IPO clôturée par anticipation le 27 juin dernier, alors qu’il n’y avait pas plus de 29,35 millions d’actions proposées à la vente.

Au total, ce sont 18 343 investisseurs (de 23 nationalités) qui ont été servis lors de cette opération qui a renfloué les caisses de l’État de plus de 1,9 milliard de dirhams (174,4 millions d’euros).

Dans le détail, on compte parmi les souscripteurs 15 372 personnes physiques marocaines résidentes, 2 059 salariés de l’entreprise, 154 Organismes de placement collectifs en valeurs mobilières (OPCVM) en plus d’une cinquantaine d’investisseurs institutionnels locaux.

Une hausse de +35%

« On le savait déjà ! Ce nouveau titre allait bien évidemment être très demandé par les institutionnels et les OPCVM qui allaient chercher à acquérir le plus de titres Marsa Maroc disponibles dès les premiers jours de cotation », nous explique un broker.

Effectivement, quelques secondes après le début de sa première séance de cotation, le carnet de commande sur la valeur SODEP-Marsa Maroc s’est emballé.

En tout, il y a eu une demande à l’achat de 3,3 millions d’actions alors que le nombre de titres proposés à la vente n’a pas dépassé les 68 000.

Conséquence : le cours théorique à l’ouverture affichait une performance de 35% par rapport au prix d’introduction (65 dirhams) dépassant ainsi allégrement la variation maximale tolérée par le règlement de la Bourse de Casablanca, fixée à +10% par séance.

« On risque d’assister au même scénario durant les deux prochaines séances, avant que le carnet d’ordre ne soit purgé  », ajoute notre source.

En termes moins techniques, l’exécution des premiers échanges des titres Marsa Maroc devraient avoir lieu lors de la séance de vendredi 22 juillet à un « cours théorique » (cours d’ouverture indicatif) de 84,5 dirhams. Ce qui représentera une plus-value de +30% par rapport au prix d’introduction pour les boursicoteurs les plus pressés de réaliser leur plus-value.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte