Défense

Mali : arrestation de Boubacar Sawadogo, lieutenant burkinabè d’Ansar Eddine sud

| Par
Combattants du groupe Ansar Eddine près de Tombouctou au Mali, avril 2012.

Combattants du groupe Ansar Eddine près de Tombouctou au Mali, avril 2012. © AP/SIPA

Boubacar Sawadogo, un des cadres d’Ansar Eddine sud qui avait pour mission d’implanter une filiale au Burkina, a été arrêté au Mali. Détenu à Bamako, il pourrait être prochainement extradé vers Ouagadougou.

Boubacar Sawadogo, l’un des lieutenants d’Ansar Eddine sud, a été arrêté par les services de sécurité maliens dans la région de Sikasso, puis transféré à Bamako où il est incarcéré depuis plusieurs semaines. À la tête d’une katiba d’une trentaine d’hommes, ce Burkinabè proche de Yacouba Touré (le numéro deux d’Ansar Eddine sud, arrêté début mai), avait pour mission d’implanter une cellule jihadiste dans son pays. Il est aussi l’auteur de l’attaque contre la gendarmerie de Samorogouan (sud-ouest du Burkina), qui avait coûté la vie à trois gendarmes le 9 octobre 2015.

Les services de renseignement maliens ont informé leurs homologues burkinabè de son arrestation à la fin juin. Dans la foulée, Ouagadougou a dépêché à Bamako une délégation spéciale, composée d’un magistrat et de responsables de la sécurité, pour demander l’extradition de Sawadogo. « Les Maliens y semblent favorables, mais il faut au préalable un accord à haut niveau », confie un officier burkinabè proche du dossier.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte