Politique

Bruits de vote au Burundi

Les deux tendances d'opposition pourraient ne former qu'une coalition contre Pierre Nkurunziza. © BRENDAN SMIALOWSKI / AFP

Alors que l'officialisation de la candidature du président Pierre Nkurunziza à un troisième mandat est imminente (le scrutin devrait avoir lieu au mois de juin), l'opposition fourbit ses armes.

Contrairement à 2005, quand elle s’était retirée du processus électoral pour dénoncer les fraudes, l’opposition ira cette fois "jusqu’au bout", jure François Bizimana, porte-parole du parti Conseil national pour la défense de la démocratie (CNDD).

Elle est constituée de deux grandes tendances : l’Alliance démocratique pour le changement (ADC-Ikibiri), qui regroupe six partis, et le Rassemblement national pour le changement (RNC), qui en compte huit. "Nous discutons pour que les deux coalitions n’en forment plus qu’une et soutiennent le même candidat à la présidentielle", confirme Bizimana. Et qu’elles présentent des listes communes aux législatives du 26 mai.

>> Lire aussi : Burundi – Pierre Nkurunziza : "Si on me le demande, je me représenterai" (2013)

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte