Société

Black Lives Matter : un Africain-Américain tué par un policier, sa compagne filme sa mort en direct

Des manifestants rassemblés devant un supermarché de Bâton-Rouge, en Louisiane, où Alton Sterling, un Africain-Américain de 37 ans ans a été tué lors d'une altercation avec la police, le 5 juillet. © Gerald Herbert/AP/SIPA

Un Africain-Américain a été tué lors d'un contrôle de police à bord de sa voiture dans le Minnesota (nord des États-Unis) mercredi soir. Sa petite-amie, qui a assisté à la scène, a filmé en direct ses derniers instants. La veille, un autre Noir a été abattu par un agent de police, filmé lui aussi, en Louisiane.

«Oh mon Dieu, ne me dites pas qu’il est mort, ne me dites pas que mon petit ami s’en est allé juste comme ça… Vous lui avez tiré quatre balles dessus, monsieur », dit la femme dans la vidéo tournée avec son téléphone portable et diffusée en direct sur Facebook Live, mercredi 6 juillet. 

« L’homme, âgé de 32 ans et identifié par sa famille comme Philando Castile, un employé d’une cantine scolaire, est mort tard mercredi après un contrôle routier dans la ville de Falcon Heights », dans le Minnesota (nord), a indiqué la police. 

1,7 million de vues sur Facebook

Dans la vidéo, qui a été vue plus d’1,7 million de fois, elle explique que son petit ami était en train de chercher ses papiers lorsque le policier lui a tiré sur le bras. On peut voir l’homme sur le siège conducteur, avec de larges taches de sang sur son t-shirt. Elle dit aussi qu’il avait fait savoir au policier qu’il avait une arme à feu avec lui, pour laquelle il disposait d’une licence.

Alors que l’homme était en train de gémir, le policier a pointé son arme à travers la fenêtre de la voiture. « Je lui ai dit de ne pas le prendre ! Je lui ai dit de lever ses mains en l’air ! », a crié le policier.

Deux morts en moins de 24h

La veille, Alton Sterling, un Africain-Américain de 37 ans a été tué lors d’une altercation avec la police, à Bâton-Rouge, en Louisiane (sud-est). Une enquête fédérale a été ouverte au lendemain de manifestations devant le supermarché où ce vendeur ambulant, père de cinq enfants, a été tué.

Une page Facebook créée par des soutiens, nommée «Justice pour Philando Castile», a publié : «Philando Castile a été tué par la police le 6 juillet 2016. Nous demandons justice !».

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte