Justice

Côte d’Ivoire : le réalisateur Sidiki Bakaba comparaît devant la justice française

| Par Jeune Afrique
Le réalisateur franco-ivoirien Sidiki Bakaba.

Le réalisateur franco-ivoirien Sidiki Bakaba. © www.sidikibakaba.fr

Sidiki Bakaba, le célèbre cinéaste et homme de théâtre franco-ivoirien, proche de Laurent Gbagbo, comparaît mercredi devant la justice française pour des faits survenus en 2011 en pleine crise post-électorale.

En exil en France depuis cinq ans, Sidiki Bakaba est convoqué mercredi 6 juillet par le tribunal de grande instance de Paris à la demande du parquet d’Abidjan, dans le cadre d’une information judiciaire ouverte contre lui. Les charges, portant sur des faits qui auraient été commis en 2011 en Côte d’Ivoire, en pleine crise post-électorale, sont lourdes : « meurtre, menaces de mort, complicité de violences, […] atteinte à la liberté individuelle ».

Il est accusé d’avoir proféré des menaces de mort à l’encontre de Joël N’Guessan, actuel porte-parole du Rassemblement des républicains (RDR), le parti présidentiel, et oncle d’un gendre de Laurent Gbagbo, lors d’une opération de sauvetage de personnalités proches de l’ancien président ivoirien ayant eu lieu à Abidjan.

Le cinéaste ivoirien de 67 ans nie les faits. À J.A, il déclarait récemment être persuadé que le pouvoir ivoirien, après avoir compris qu’il ne tairait jamais sa fidélité à Gbagbo, veut « s’attaquer à [son] honneur, à [son] nom ».

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte