Droits de l’homme

Rapport HRW : l’ombre de la France plane-t-elle sur les crimes d’Hissène Habré ?

Par

Annick Kamgang, dite KAM, est une dessinatrice franco-camerounaise.

Selon l'ONG, des agents de la CIA américaine et de la DGSE française auraient formé des officiers de la DDS. © KAM

Human Rights Watch a publié lundi un rapport qui affirme que la France et les États-Unis ont soutenu l'ex-dictateur tchadien Hissène Habré alors qu'ils avaient connaissance des méthodes brutales utilisées par ce dernier.

Une aide cruciale de ses deux pays aurait permis, selon l’ONG, à Hissène Habré de prendre le pouvoir au Tchad et de constituer un rempart contre les velléités expansionnistes de la Libye de Kadhafi.
Des agents de la CIA américaine et de la DGSE française auraient formé des officiers de la DDS, la redoutable police politique de Habré qui a été l’incarnation même de son régime répressif.
L’ONG demande ainsi aux autorités françaises de mettre en place des commissions d’enquête officielles afin de déterminer ce que les responsables de ces deux pays savaient à propos des graves crimes qui étaient alors commis au Tchad et de déclassifier les archives de l’Élysée portant sur cette période.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte