Politique

Mali : les manuscrits de Tombouctou se meurent à Bamako, prévient l’Unesco

L'un des manuscrits de Tombouctou. © HENRI TABARANT / ONLY WORLD / AFP © AFP

Conservés à Bamako depuis la prise de Tombouctou par les islamistes d'Aqmi en août 2012, près de 300 000 manuscrits inestimables sont aujourd'hui exposés à un risque rapide de détérioration, s'est inquiétée l'Unesco lundi.

Si les manuscrits de Tombouctou sont en sécurité à Bamako, ils sont exposés à un risque rapide de détérioration, se sont inquiétés les participants à la Conférence internationale sur les manuscrits anciens organisée du 28 au 30 janvier dans la capitale malienne. Ces derniers ont ainsi demandé à ce que soit établi ‘"un plan d’urgence" visant à renforcer les conditions dans lesquelles ils sont conservés, explique l’organisation dans un communiqué publié le 1er février.

Universitaires, responsables d’institutions culturelles, représentants des autorités religieuses et des communautés locales, décideurs politiques, historiens et chercheurs présents ont ainsi appelé à "la confection de boîtiers pour les manuscrits et l’accélération de leur numérisation. Ils ont également demandé le renforcement du cadre législatif et institutionnel sur le statut des manuscrits".

>> Lire aussi : des manuscrits de Tombouctou au fabuleux trésor de Bamako

Le document final adopté préconise également "la rénovation de l’Institut des Hautes études et des recherches islamiques Ahmed Baba et des bibliothèques privées afin de préparer le retour des manuscrits vers leurs lieux de conservation d’origine, appelle au renforcement des moyens de lutte contre le trafic illicite des manuscrits, et à une plus grande facilité d’exploitation des manuscrits par les chercheurs nationaux et internationaux".

Trésor de l’histoire ouest-africaine, près de 300 000 manuscrits dont les plus anciens dates du XIe siècle, ont été exfiltré clandestinement de Tombouctou vers Bamako quand les jihadistes d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), alliés aux hommes d’Iyad Ag Ghaly, un rebelle touareg converti à l’islam le plus intégriste, se sont emparés de la "Cité aux 333 saints".

>> Lire aussi : la véritable histoire de l’incendie des manuscrits de Tombouctou

Le transfert dura près de six mois. Six mois pendant lesquels des 4X4 effectueront tous les jours ou presque les 1 000 km qui séparent les deux villes. En janvier 2013, quand la ville sera enfin libérée par les troupes françaises, la quasi-totalité des manuscrits des bibliothèques privées avait été déplacés à Bamako dans une dizaine de "caches".

_____________

Par Vincent DUHEM

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte