Politique

Togo : la Cour constitutionnelle rectifie le tir sur la date de l’élection présidentielle

Après avoir publié, lundi, un communiqué qui semblait indiquer un scrutin présidentiel au plus tard le 5 mars, la Cour constitutionnelle togolaise fait une mise au point qui repousse la date de l’élection autour de la mi-avril. 

Mis à jour le 3 février 2015 à 17:30

Aboudou Assouma, président de la Cour constitutionnelle du Togo. © DR

Après le tollé provoqué par son communiqué du lundi 2 février qui laissait croire à une tenue de l’élection présidentielle avant le 5 mars prochain, la Cour constitutionnelle du Togo a dû faire une mise au point quelque peu alambiquée pour expliquer que "la convocation du corps électoral n’était pas synonyme de jour du scrutin".

Ainsi, selon l’article 61 de la Constitution du 14 octobre 1992, explique le nouveau communiqué, "le scrutin est ouvert sur convocation du corps électoral par décret pris en conseil des ministres 60 jours au moins et 75 jours au plus avant l’expiration du mandat du président en exercice".

La Cour explique que c’est la prise de ce décret qui doit être faite avant le 5 mars, et non l’élection proprement dite. Des sources proches du gouvernement indiquent que le scrutin pourrait finalement se tenir à la mi-avril. 

>> Lire aussi Togo : quels candidats pour la présidentielle de 2015 ?

>> Voir la "mise au point" de la Cour constitutionnelle, datée du 3 février :