Sport

Les cinq choses à savoir des demi-finales de la CAN 2015

| Écrit par Camille Belsoeur
Une supportrice de la RD Congo dans le stade de Bata, le 31 janvier 2015.

Une supportrice de la RD Congo dans le stade de Bata, le 31 janvier 2015. © Themba Hadebe/AP/SIPA

Qui sont les joueurs au top, les invités surprises et les favoris des demi-finales de la CAN 2015 en Guinée équatoriale ? Pour être incollable devant la télé, on vous dit tout ce qu’il faut savoir des affiches Côte d’Ivoire-RD Congo et Guinée équatoriale-Ghana.

La Guinée équatoriale, un nouveau monde

Comme sur le plan géographique, la Guinée équatoriale apparaît comme un point minuscule sur la carte footballistique du continent africain. Le Nzalang Nacional – le nom de la sélection – ne participe qu’à sa deuxième Coupe d’Afrique des nations de son histoire. Sans jamais avoir obtenu la qualification lors de phases qualificatives. Comme en 2012, même si elle co-organisait alors la compétition avec le Gabon, la Guinée équatoriale évolue à domicile : elle a donc bénéficié d’une invitation. Une bénédiction pour une sélection classée 118e au classement Fifa. Et trois ans après avoir atteint les quarts de finale, les joueurs d’Estaban Becker, l’entraîneur argentin, ont encore fait plus fort en se qualifiant pour les demi-finales du tournoi pour la première fois de leur histoire.

>> À lire aussi : La Guinée équatoriale élimine la Tunisie dans un parfum de polémique

Mais le parcours de la Guinée équatoriale est entouré d’un nuage de polémiques. Lors du dernier match de poule, le pays hôte obtenait un penalty très généreux qui lui permettait d’ouvrir le score face au Gabon et d’obtenir sa qualification (1-0). Mais le vrai scandale s’est produit en quarts de finale. La Tunisie menait par un but d’écart dans le temps additionnel et semblait tenir le match, quand Javier Balboa a simulé une faute dans la surface de réparation et obtenait un penalty imaginaire sifflé par l’arbitre. La Guinée équatoriale égalisait et assommait la Tunisie en prolongations (2-1). La Fédération tunisienne évoquera ensuite des "manigances". La Guinée équatoriale est en tout cas devenue le premier pays organisateur à se qualifier en demi-finales de la compétition depuis le Ghana en 2008. C’est aussi la seule des quatre sélections présentes dans le dernier carré à découvrir ce niveau de la compétition.

La CAN, routine du Ghana

Les Blacks Stars ont dominé facilement la Guinée en quarts de finale (3-0) pour se qualifier pour leur 5e fois consécutive en demi-finales de la CAN. Record en cours. Mais problème, le Ghana n’a atteint qu’une fois la finale lors des quatre dernières éditions et n’a plus remporté l’épreuve depuis 1982. Cette année, les coéquipiers d’André Ayew veulent pourtant croire en leur étoile. Ils sont sur le papier bien supérieur à la Guinée équatoriale, leur adversaire en demi-finale, qui ne bénéficiera peut-être pas à chaque match d’un coup de pouce arbitral. Sur le terrain, le trident offensif de la sélection, avec Appiah, Gyan et Atsu, est en pleine forme, et le coach israélien Avraham Grant semble pour le moment bien gérer ses hommes.

Hervé Renard, le coach en vogue

L’entraîneur français de la Côte d’Ivoire retrouve le dernier carré de la compétition trois ans après avoir soulevé le trophée avec la Zambie. Hervé Renard a réussi à renouveler par petites touches la génération dorée ivoirienne après la retraite internationale de Didier Drogba, en s’appuyant notamment sur Wilfried Bony (2 buts) à la pointe de l’attaque. Surtout, "l’entraîneur à la chemise blanche" a remporté en quarts de finale son combat tactique face à l’Algérie de Christian Gourcuff, présenté comme le favori de la CAN 2015. Quand les Fennecs égalisaient en seconde période, Hervé Renard changeait son dispositif tactique pour renverser le cours du match. Avec succès. Mais si ses Eléphants se présentent en favoris face à la RD Congo en demi-finales, Hervé Renard a appelé ses joueurs à être "humbles". "Ce sera très serré. Si on pense que simplement revêtir le maillot de la Côte d’Ivoire suffira à battre la RDC, on aura tout faux. Il faut qu’on soit humbles, on n’a pas une équipe pour promener tous nos adversaires. On a de la solidité, de la rigueur, il faut rester dans ce registre."

Joseph Kabila vient voir les Léopards

Le président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila, est arrivé en Guinée équatoriale, où il doit "encourager" l’équipe nationale de son pays, qualifiée pour les demi-finales de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), a-t-on appris auprès de l’un de ses conseillers. "Joseph Kabila est arrivé à Malabo dans la soirée de lundi", a déclaré à l’AFP Jean-Marie Kassamba, conseiller en communication à la présidence congolaise. "Il y a de fortes chances qu’il assiste mercredi soir à la demi-finale", devant opposer les Léopards aux Éléphants de la Côte-d’Ivoire.

À lire aussi : Florent Ibenge, l’homme qui fait de nouveau rugir les Léopards

La RDC a été récemment secouée par des manifestations de grande ampleur contre un projet de loi électorale voulu par le gouvernement, mais qui a été depuis amendé. Plusieurs dizaines de personnes ont péri aux cours de heurts avec la police lors de ces manifestations. "Ça fait un petit moment que c’est un peu dur pour nous au pays. C’est aussi pour eux, le peuple congolais, qu’on joue", a déclaré avant les demi-finales Florent Ibenge, le sélectionneur de la RDC.

Qui sera le meilleur buteur ?

À l’heure d’entamer les demi-finales, c’est l’attaquant équato-guinéen Javier Balboa qui mène, à la surprise générale, le classement des buteurs (3 buts) en compagnie de Thievy Bifouma (Congo) et Ahmed Akaichi (Tunisie). Ces deux derniers ne sont cependant plus en lice comme leur équipe. Mais ils sont six attaquants, tous à deux buts au compteur, encore en compétition à mener la chasse derrière Balboa. Il s’agit des Ivoiriens Max-Alain Gradel et Wilfried Bony, des Ghanéens Christian Atsu et André Ayew, et du duo Congolais Jeremy Bokila-Dieumerci Mbokani.

Les demi-finales

Côte d’Ivoire – RD Congo, mercredi 4 février à Bata (20h)

Guinée équatoriale – Ghana, jeudi 5 février à Malabo (20h)

>> Suivez toute l’actualité de la CAN 2015 sur notre page spéciale

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte