Sécurité

Vidéo – Salif Traoré : « Le Mali lutte contre le terrorisme d’abord grâce à un travail de renseignement »

Salif Traoré, ministre de la Sécurité et de la Protection civile du Mali. © YouTube / Capture d'écran

Nommé en septembre 2015, le ministre malien de la Sécurité et de la Protection civile, Salif Traoré, a la mission délicate d’améliorer la sécurité du pays. Il a accepté de répondre aux questions de Jeune Afrique lors d'un entretien au ministère situé dans le quartier d'ACI 2000 à Bamako.

L’ex-gouverneur de la région de Kayes, ancien saint-cyrien, a le profil type pour relever le défi sécuritaire. Depuis qu’il a pris ses fonctions, le colonel Traoré, ancien chef de secteur à Kidal, s’est donné pour mission de remettre de l’ordre dans la police en misant sur l’exemplarité. À ce titre, sa présence aux côtés des forces de sécurité au moment de la prise d’otage de l’hôtel Radisson le 20 novembre dernier a été appréciée et la corruption au sein de la police est dorénavant sévèrement sanctionnée.

Dotée de plus de moyens, d’un meilleur équipement et mieux formée, la police malienne commence d’ailleurs à obtenir des résultats, notamment grâce au maillage sécuritaire sur le terrain. Le 21 avril dernier, Fawazz Ould Almeida, le  chef des opérations d’Al-Mourabitoune a été arrêté à Bamako par les forces spéciales. Il est soupçonné d’être l’auteur de la fusillade du bar-restaurant la Terrasse, qui avait fait 5 morts, dont un Français le 12 mars 2015. Le Mauritanien s’apprêtait, selon les enquêteurs, à commettre de nouveaux attentats.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte