Politique

Tunisie : le nouveau gouvernement obtient la confiance du Parlement

Mis à jour le 5 février 2015 à 13:42

L’Assemblée des représentants du peuple (ARP) a accordé, jeudi 5 février, sa confiance au nouveau gouvernement conduit par Habib Essid, avec une majorité de 166 voix sur les 204 députés qui ont pris part au vote. Huit députés se sont abstenus et 30 ont voté contre.

Après avoir obtenu la confiance de l’Assemblée, le président de la république Béji Caid Essebsi, actuellement en visite à Alger, devra confirmer le Premier ministre et les membres du gouvernement.

Désigné le 5 janvier par le parti Nidaa Tounes, vainqueur des législatives du 26 octobre, Habib Essid avait annoncé le 27 janvier une seconde équipe, la première composition proposée le 23 janvier ayant été très critiquée. La version actuelle comporte notamment des ministres du parti islamiste Ennahdha, même si les grands ministères régaliens restent aux mains de personnalités "apolitiques".

>> Lire aussi : "Tunisie : le gouvernement Essid 2, une délicate tentative d’union nationale"

_________________

Par Mathieu OLIVIER