Justice

Sénégal : gracié par Macky Sall, Karim Wade s’est envolé pour le Qatar

Manifestation de soutien à Karim Wade, Dakar, Sénégal, le 23 avril 2013 © Rebecca Blackwell/AP/SIPA

Karim Wade, libéré de prison après avoir été gracié dans la nuit de jeudi à vendredi par le président Macky Sall, a quitté le Sénégal, a appris Jeune Afrique auprès d'une source à la présidence sénégalaise.

Karim Wade a quitté la prison de Rebeuss en pleine nuit, au moment où la présidence sénégalaise annonçait sa grâce, ainsi que celle de deux de ses co-accusés.

Le procureur général du Qatar avait atterri à Dakar la veille et c’est avec lui que le fils de l’ancien président sénégalais s’est rendu à l’aéroport et qu’il s’est envolé au petit matin vers Doha. Contrairement aux premières informations fournies, Karim Wade ne fera pas escale à Paris.

Détention arbitraire, selon l’ONU

Le fils d’Abdoulaye Wade était en détention à la prison dakaroise de Rebeuss depuis plus de trois ans. Accusé d’avoir illégalement acquis un patrimoine valorisé à 178 millions d’euros, il avait été condamné en mars 2015 à six ans d’emprisonnement par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI). Une détention jugée arbitraire par le Groupe de travail sur la détention arbitraire du Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

La libération de Karim Wade était attendue depuis début juin, date à laquelle le chef de l’État, Macky Sall, avait entériné son principe. Le fils de l’ancien président n’est pas le seul gracié par la présidence : Ibrahima Aboukhalil, dit Bibo Bourgi, et Alioune Samba Diassé ont également bénéficié de la mesure. Considérés comme des prête-noms de Karim Wade, ils avaient été condamnés en mars 2015.

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte