Agroalimentaire

Au Niger, la STA se veut en pointe contre la malnutrition

Une femme nourrit son enfant avec du "Plumpy nut" le 14 juin 2016.

Une femme nourrit son enfant avec du "Plumpy nut" le 14 juin 2016. © Issouf Sanogo/AFP

L’entreprise nigérienne Société de transformation alimentaire (STA) produit, à Niamey, le « plumpy nut » (noisette dodue, en anglais), une pâte d’arachide nutritionnelle créée par le groupe agro-industriel français Nutriset et qui a été distribuée à 270 000 enfants en situation de malnutrition critique en 2015.

Créée en 2001, la Société de transformation alimentaire (STA) produisait à ses débuts de manière artisanale des farines alimentaires destinées aux populations les plus pauvres. « L’entreprise comptait quatre personnes qui actionnaient les moulins à la main », se souvient Ismael Barmou, 35 ans, son directeur général nigérien formé en France et en Angleterre, qui a choisi de regagner son pays, rapporte l’AFP.

La STA a changé de dimension en 2005 avec une nouvelle crise alimentaire au Niger pour se lancer dans la fabrication du plumpy nut  (noisette dodue, en anglais), une pâte d’arachide « qui contient vitamines, sels minéraux, protéines et lipides… Tous les éléments dont elle a besoin pour retrouver un poids normal et être en bonne santé », selon Mamou Aminatou, qui dirige le Centre de récupération nutritionnel intensif (Creni) de l’hôpital de Niamey.

L’usine de la STA est située dans la zone industrielle de Niamey. Le capital de l’entreprise appartient pour deux tiers à des Nigériens et pour un tiers à la société française Nutriset qui a inventé le « plumpy nut »et qui a transféré sa technologie à Niamey.

« On a pu aider à sauver 270 000 enfants en situation de malnutrition critique en 2015 », indique Ismael Barmou. Le Niger est en proie à des crises alimentaires et humanitaires à répétition et compte plus de 300 000 déplacés ou réfugiés sur son territoire. Les agences onusiennes et les ONG ont donc un besoin crucial de vivres et font appel à la STA pour le plumpy nut.

Produit phare

 

Aujourd’hui la STA réalise un chiffre d’affaires annuel de 6 milliards de francs CFA (près de 10 millions d’euros) et emploie 115 personnes, auxquels il faut ajouter 200 saisonniers et les effets induits dans la filière arachide, principal composant de son produit phare. Chaque jour 27 tonnes de pâte sortent de l’usine.

Le site reçoit six tonnes d’arachide par jour provenant d’une autre unité de l’entreprise. Sucre du Brésil, huile de soja, lait et lacto-serum en poudre de France, huile de palme du Ghana, ainsi que des stabilisateurs sont ensuite mélangés dans des conditions sanitaires similaires à celles qu’on peut trouver dans des usines européennes avec une forte automatisation de la chaîne.

Les sachets sont ensuite livrés aux ONG ou agences onusiennes qui les distribuent aux familles.

« Le plumpy nut a plusieurs avantages qui répondent aux besoins des humanitaires : il ne nécessite pas de chaîne du froid et il est consommable sans préparation, il suffit d’ouvrir le sachet », souligne Garba Mahamam Salissou, responsable de production. Son goût d’arachide, un produit consommé traditionnellement par les populations, correspond aussi à la culture et aux habitudes locales.

« On espère qu’un jour, le Niger n’aura pas à faire face à la malnutrition, conclut M. Barmou. Mais pour cela il faut aussi développer le tissu économique ici au Niger. »

Partenariats

Fondé en 1986, Nutriset détient des partenariats avec plusieurs entreprises africaines, également impliquées dans la fabrication de sa pâte alimentaires nutritionnelle : InnoFaso au Burkina,  Samil Industrial Co Ltd au Soudan, Hilina Enriched Foods en Éthiopie, Tanjaka Food à Madagascar.

En mai dernier, le groupe français a signé un accord avec Dansa Foods Limited, une des filiales du groupe Dangote, pour lancer une co-entreprise qui produira et distribuera des solutions nutritionnelles inspirées des recettes de Nutriset.

Le groupe français, qui réalise 85 % de ses ventes auprès des organisations internationales, a enregistré un chiffre d’affaires de 105,7 millions d’euros en 2015.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte