Communication & Médias

Le français Scintillo reprend l’espace culturel Tchif de Cotonou

L'espace Tchif a été créé en 2007. © tchif.com

Alors que Vivendi vient d’inaugurer sa première salle de spectacle CanalOlympia (concert et cinéma) à Yaoundé au Cameroun et entend en ouvrir d’autres en Afrique centrale et de l’Ouest, un autre spécialiste français de l’industrie culturelle avance tout doucement ses pions dans la région.

Après l’ouverture début 2016 d’un incubateur à Dakar, le holding Scintillo, qui détient des participations dans des structures emblématiques telles que le centre culturel la Gaîté lyrique et Le Trabendo à Paris, poursuit son développement.

En mars, à Cotonou, où il indique disposer de l’appui de la Fondation Zinsou, le président et fondateur de Scintillo, le Français Steven Hearn, a signé la reprise de l’espace Tchif, un centre culturel indépendant créé par Francis Nicaise Tchiakpè, alias Tchif, l’un des plus célèbres plasticiens du continent. Créé en mai 2007, l’espace Tchif a accueilli plusieurs expositions majeures, notamment durant la Biennale du Bénin en 2012, mais est à l’arrêt depuis plusieurs années.

Les modalités financières de sa reprise par Scintillo n’ont pas été communiquées.

Cet espace abrite une galerie dédiée à l’art moderne et contemporain et dispose d’une scène avec une capacité d’accueil d’environ 300 personnes debout et 200 assises. Sa réouverture et la reprise d’une programmation de concerts sont prévues prochainement.

Entrepreneuriat culturel

Scintillo est également actif dans l’accompagnement des entrepreneurs culturels.

En France, le holding a lancé Créatis, une résidence parisienne d’entrepreneurs culturels, qui en trois ans revendique l’accompagnement de 63 start-up, la création de 220 emplois, un chiffre d’affaires cumulé de 8,5 millions d’euros et la mobilisation de 3,5 millions d’euros de capitaux privés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte