Diplomatie

Maroc – Rwanda : Paul Kagame rend visite à Mohammed VI

La visite de Paul Kagamé au Maroc annonce l'ouverture de nouvelles relations diplomatiques entre les deux pays.

La visite de Paul Kagamé au Maroc annonce l'ouverture de nouvelles relations diplomatiques entre les deux pays. © @Julie Jacobson/AP/SIPA

A partir de ce lundi, le président du Rwanda, Paul Kagame, effectue une visite officielle de deux jours au Maroc. Un séjour qui inaugure un nouveau cycle de relations diplomatiques entre le Maroc et les pays d’Afrique de l’Est.

À l’invitation du roi du Maroc, le président du Rwanda, Paul Kagame, entame, ce lundi 20 juin, une visite officielle de deux jours au Maroc.

Premier déplacement d’un président rwandais au Maroc, cette visite ouvre un nouveau chapitre dans l’histoire des relations diplomatiques entre le Maroc et les pays d’Afrique de l’Est, dont une grande partie est plutôt favorable à la position de la République arabe sahraouie (RASD) sur la question du Sahara occidental.

Sahara, une approche plus ou moins neutre

En effet, si le Rwanda reconnaît la RASD depuis 1976, il soutient la position de l’ONU en vue de parvenir à un règlement politique juste et durable. Aux yeux des Marocains, cette position ne ferme pas la porte à un dialogue avec Kigali afin de la convaincre du bien fondé de la marocanité du Sahara. 

Signe d’une ouverture diplomatique entre les deux pays : une ambassade du Maroc au Rwanda devrait ouvrir dans le courant de l’année dans le cadre d’un vaste mouvement d’implantation de nouvelles chancelleries marocaines en Afrique et en Amérique latine. 

Le président rwandais avait déjà effectué une visite officielle en Algérie du 19 au 21 avril 2015 au cours de laquelle il avait rencontré le président Abdelaziz Bouteflika. Les deux dirigeants avaient alors réaffirmé leur soutien aux efforts du secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon et de son envoyé spécial, Christopher Ross, de résoudre le conflit. On en était restés là.

Le « leader le plus inspirant d’Afrique »

Le rapprochement entre Paul Kagame et le Maroc a été remarqué en novembre 2015, lors des Medays, la conférence diplomatique annuelle organisée par Brahim Fassi Fihri, président du think thank Amadeus. Invité d’honneur, le président rwandais y avait reçu un accueil triomphal et s’était vu décerner le grand prix Medays du « leader le plus inspirant du continent africain ».

Les Marocains ont une admiration certaine pour l’homme fort du Rwanda, qui a réussi à remettre sur pied un pays décimé par le génocide et qui prône un discours anti-colonialiste en phase avec celui que commence à adopter Mohammed VI. Sont également appréciées sa stratégie de lutte contre la corruption et la révolution économique qu’il a initiée depuis son arrivée au pouvoir permettant à son pays d’occuper les premières places dans les classements internationaux.

Non à la chaise vide !

Suite à cette visite officielle, le Rwanda est voué à être une pièce maîtresse dans la stratégie d’influence africaine du Maroc. Du 10 au 18 juillet, le pays de Paul Kagame accueille le sommet de l’Union africaine (UA), une organisation dont le Maroc s’était retiré en 1984 en protestation contre l’admission du Polisario, mais vers laquelle il opère un retour en douceur depuis quelques années.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte