Elections

Tunisie : la parité hommes-femmes pour les élections municipales a été adoptée

Assemblée des représentants du peuple (ARP), le 24 juillet 2015. © Fethi Balaid/AFP

Le principe de parité horizontale et verticale a été adopté par l'Assemblée des représentants du peuple (ARP) en vue des prochaines élections municipales, qui devraient se tenir le 26 mars 2017.

L’article 49 du projet de loi sur les élections et les référendums a été adopté le 15 juin par 127 députés. Trois se sont abstenus et quatre ont voté contre. En vertu de cette loi, chaque liste devra comporter un nombre égal d’hommes et de femmes selon le système d’alternance, et au moins la moitié des listes électorales présentées par les partis politiques devront être présidées par des femmes. Toute liste ne respectant pas ce principe sera rejetée.

« Une grande victoire »

Dans un communiqué publié jeudi, le ministère de la Femme, de la famille et de l’enfance s’est félicité de cette adoption, estimant que cet article ne manquera pas de consolider le principe de l’égalité et renforcera la démocratie locale. Le ministère a mis en place, dans cette optique, un programme de formation destiné à 450 femmes diplômées afin de renforcer leur compétence et les préparer au mieux à la vie publique et politique.

« Après 5 années de bataille et l’inscription de la parité dans la constitution… Le 14 juin 2016 est une date à retenir(…). Une belle avancée pour les droits des femmes en Tunisie. (…) Une victoire supplémentaire, en attendant d’arracher l’égalité professionnelle et de mettre fin à toutes les discriminations », a écrit Nadia Chaabane, du parti de gauche Massar, sur sa page Facebook.

Une joie également partagée par Bochra Belhaj Hmida, députée à l’ARP, qui y voit une « grande victoire pour la deuxième République » :

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte