Politique

Niger : la localité de Bosso, à la frontière avec le Nigeria, attaquée par Boko Haram

Des soldats nigériens en patrouille.

Des soldats nigériens en patrouille. © AFP

La localité de Bosso, près de la frontière avec le Nigeria, a été attaquée par les islamistes de Boko Haram, a confirmé à "Jeune Afrique" un officier nigérien joint à Niamey.

Mis à jour à 14 heures 15

La localité de Bosso n’est séparée du Nigeria que par une rivière, la Komadougou Yobé, qui sert de frontière entre les deux pays. Des violents combats impliquant des éléments de Boko Haram s’y sont déroulés vendredi 6 février, a indiqué à Jeune Afrique un officier nigérien qui occupe de hautes responsabilités joint à Niamey.

"Les combats ont débuté vers 09h00 (08h00 GMT), a déclaré Yacouba Soumana Gaoh, le gouverneur de Diffa (sud-est), la capitale régionale. "Tout est rentré dans l’ordre", a-t-il affirmé vers 13h00 (12h00 GMT) à l’AFP.

Le bilan humain des violences est pour l’instant inconnu.

"On entendait les bruits des armes aux quatre coins de la ville, souvent très près de nos fenêtres. Il y avait des bruits d’armes lourdes et d’armes légères qui ont fait trembler nos maisons", a raconté un habitant à l’AFP. On ignore pour l’instant si Boko Haram se battait contre les forces de sécurité nigériennes ou contre l’armée tchadienne, également positionnée à Bosso.

>> Lire aussi : des soldats nigériens aux côtés des Tchadiens dans la guerre contre Boko Haram ?

"C’était comme une course-poursuite à travers la ville. Alors que les combats s’approchaient des habitations, on entendait +Alahou Akbar+ (Allah est grand). On a entendu un avion survoler la ville", a poursuivi cet habitant sous couvert d’anonymat.

"On a même aperçu de la fumée s’échapper du côté de la mairie et de la préfecture, d’où des tirs intenses ont été entendus, a-t-il narré en haoussa. Ca s’est calmé maintenant, mais nous restons chez nous."

Cette attaque de Boko Haram intervient alors que le Parlement du Niger doit se réunir lundi pour autoriser l’envoi de troupes chez son voisin. "Le Niger va effectivement envoyer des troupes au Nigeria dans le cadre de la lutte contre Boko Haram. L’Assemblée nationale se réunira en principe lundi pour adopter une résolution dans ce sens", a confirmé une source gouvernementale.

(Avec AFP)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte