Défense

Des combats entre l’Érythrée et l’Éthiopie auraient fait de nombreuses victimes

| Par Jeune Afrique avec AFP
Des soldats éthiopiens à la frontière érythréenne le 5 novembre 2008. Photo d'illustration.

Des soldats éthiopiens à la frontière érythréenne le 5 novembre 2008. Photo d'illustration. © AFP

Selon le gouvernement éthiopien, les combats à la frontière entre l’Érythrée et l’Éthiopie ont fait « un grand nombre de victimes ».

« Il y a eu un nombre important de victimes des deux côtés, mais plus dans le camp érythréen », a affirmé le 13 juin le porte-parole du gouvernement éthiopien, Getachew Reda, sans préciser le nombre exact de victimes.

« Les forces érythréennes ont commencé à tirer des obus sur nos positions, et notamment sur des ambulances civiles, et nous avons riposté », a-t-il affirmé reprochant au pays voisin d’avoir ouverts les hostilités.

Selon le porte-parole du gouvernement, les combats de dimanche sont les plus graves constatés ces dernières années. Accusée ce lundi par l’Érythrée d’être à l’initiative d’une attaque à sa frontière, l’Éthiopie avait d’abord affirmé ne pas être au courant de ces heurts.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3092_600x855 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte