Économie

Au sommaire des pages éco cette semaine

Après des années de progrès, la République démocratique du Congo (RDC) voit la conjoncture se retourner. Un nouveau problème qui s’ajoute au déficit de gouvernance, au manque d’infrastructures et à l’absence de vraie vision économique. « J.A. » fait le point dans son numéro 2892 dans les kiosques du 12 au 18 juin 2016.

Par
Mis à jour le 13 juin 2016 à 15:25

Vieille locomotive sur la place de la gare centrale de Lubumbashi. © Gwenn Dubourthoumieu pour J.A.

Il y a quelque chose de paradoxal à Kinshasa, capitale d’un pays tout entier centré sur l’actualité politique. Après des années de très forte croissance (entre 7 % et 9 % par an de 2010 à 2014), la plupart des indicateurs ont basculé dans le rouge.

Le 1er juin, les députés ont adopté un projet de loi de finances rectifiée entérinant une baisse de 22 % des dépenses par rapport aux prévisions précédentes. Le gouvernement ne table plus que sur 6,6 % de croissance cette année. Et l ‘arrêt, en 2015, de plusieurs mines de cuivre au Katanga a fait perdre au pays plusieurs milliers d’emplois. Pourtant, les 10 millions de Kinois semblent se moquer de ces chiffres. J.A. a mené l’enquête dans son numéro 2892 dans  les kiosques du 12 au 18 juin (et en version digitale ici).

Dans les Décideurs, Pape Dieng, un homme fort pour Suneor : Il a la confiance du président sénégalais, mais le nouveau directeur de l’entreprise ne fait pas l’unanimité. Car l’ex-patron de la Senelec, s’il sait redresser une société en difficulté, est moins à l’aise sur le terrain social.

En Finance, au Cameroun, la Bicec tire les leçons de la fraude. Pendant douze ans, un dispositif de détournements de fonds a provoqué un lourd préjudice – plus de 75 millions d’euros – à cette filiale du français BPCE. En cause : les surprenantes défaillances du contrôle interne.

Le Baromètre de cette semaine s’intéresse au Manioc. « La Côte d’Ivoire est dans le trio de tête en Afrique », dit Pierre Ricau, analyste matières agricoles chez Rongead.

Dans les Indiscrets : Meridiam fait coup double au Sénégal. Et aussi : le Medef boude ; Leader Price bientôt à Dakar ; Yeshi Group prépare son centre commercial.

Bon élève, le Maroc vise 52% d’énergies renouvelables en partie grâce à l’éolien. © Paul Langrock / Zenit Laif Rea

Bon élève, le Maroc vise 52% d’énergies renouvelables en partie grâce à l’éolien. © Paul Langrock / Zenit Laif Rea

J.A. propose enfin un Dossier consacré aux infrastructures énergétiques en Afrique. L’objectif de production d’énergie verte en Afrique pour 2030, 300 GW, est ambitieux. L’arrivée de nouveaux financements ainsi que le potentiel solaire, éolien et hydraulique du continent rendent ce défi possible. Il y a urgence : 600 millions d’habitants sont toujours privés d’électricité.