Défense

Libye : à Syrte, Daesh résiste à l’avancée des forces pro-gouvernementales

La ville de Syrte ravagée par les combats entre révolutionnaires et forces pro-Kadhafi, en octobre 2011. © Manu Brabo / AP / SIPA

Dans le centre de Syrte, leur principal bastion en Libye, les combattants du groupe terroriste État islamique (EI) tentaient dimanche de résister, notamment avec des attentats suicides, à l'avancée rapide des forces progouvernementales.

Recourant à l’une de ses tactiques habituelles, l’EI a perpétré dimanche trois attentats suicides à l’aide de voitures piégées contre les forces du gouvernement d’union libyen (GNA). Ces attaques ont fait au moins un mort et quatre blessés, selon un premier bilan des forces du GNA.

Tactiques de guérilla

En infériorité numérique et disposant de moindres moyens militaires, l’EI a recours à des tactiques de guérilla (attentats suicide, mines, engins explosifs improvisés, tireurs isolés…) pour combattre ses ennemis. Une tactique que le groupe terroriste utilise en Libye, en Syrie et en Irak, les trois pays où il est le plus implanté.

Pour autant, les jihadistes sont désormais encerclés à Syrte. Ils n’ont cessé de perdre du terrain depuis le lancement il y a un mois, le 12 mai, de l’offensive menée par différents groupes militaires ayant apporté leur soutien au gouvernement d’union récemment mis en place à Tripoli avec le soutien de la communauté internationale. Ces troupes ont repris de nombreuses localités et installations prises par l’EI depuis son implantation en Libye à la fin 2014.

Civils menacés 

Selon Reda Issa, un porte-parole du GNA, quelque 30 000 civils seraient toujours pris au piège dans cette ville qui comptait auparavant 120 000 habitants avant sa prise par l’EI.

Pour épargner les pertes civiles, il devrait donc être plus difficile aux pro-GNA d’avoir recours aux bombardements aériens et aux tirs d’artillerie lourde comme ils l’ont fait ces derniers jours. Quelque 150 frappes ont ciblé depuis le 12 mai les positions de l’EI, selon le centre des opérations militaires.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte