Droits de l’homme

RD Congo : une première « Nuit debout de Kinshasa » écourtée

Kinshasa. © Gwenn Dubourthoumieu pour J.A.

Des forces de l'ordre ont interpellé samedi dans la soirée cinq personnes qui participaient à un sit-in place Royale, en face de l'hôtel du gouvernement, à Kinshasa lors d'un rassemblement dénommé « Nuit debout », qui protestait contre la hausse du prix de l'internet.

Pour protester contre l’explosion du tarif des données internet en RD Congo, des jeunes Congolais avaient appelé samedi à une mobilisation intitulée « Nuit debout de Kinshasa », nom emprunté au mouvement parisien lancé à la fin du mois de mars et qui a occupé la place de République tous les soirs, plusieurs semaines durant…

L’épisode congolais n’a finalement pas réuni plus de quelques dizaines de personnes que la police est rapidement venue disperser.

Cinq manifestants dont quatre journalistes (Patient Ligodi, jeune entrepreneur à la tête de Univers FM et du site d’info en ligne politico.cd, Jacky Ndala, ancien chroniqueur à la radiotélévision publique, Fanfan Nsupi de Télé 50 et Suzane Mukeni, journaliste freelance) ont été brièvement interpellés.

Deux vagues d’arrestations

« Il y a eu deux vagues d’arrestations : les policiers m’ont d’abord embarqué avec une autre manifestante, puis ils sont revenus pour arrêter quatre autres journalistes », a expliqué à Jeune Afrique Patient Ligodi, qui dit avoir été également « brutalisé » par les forces de l’ordre.

Brièvement auditionné au camp Lufungula, les cinq manifestants ont été ensuite amenés à l’inspection provinciale de la police pour un second interrogatoire. Finalement, tard dans la soirée, les quatre journalistes ont été relâchés. L’autre manifestante interpellée a été elle libérée dans la matinée du dimanche.

Soupçonné par la police d’être l’organisateur de ce mouvement embryonnaire, le député Patrick Muyaya, auteur d’une question écrite sur la hausse du prix des données cellulaires, a dénoncé sur son compte Twitter l’« amalgame ». « L’initiative des internautes [est] parallèle à la mienne mais pour un seul et même objectif [le retour aux prix initiaux, ndrl] », a tweeté l’élu de la capitale congolaise.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte