Culture

Vidéo – The Voice : comment Alvy Zamé a ému le public et le jury français en chantant en lingala

Alvy Zamé, jeune chanteur d’origine congolaise, a ému samedi le public et le jury lors des auditions à l’aveugle de l’émission française The Voice. Son astuce : une interprétation de « One day » avec une bonne dose de lingala, langue parlée principalement en RDC et au Congo-Brazzaville.

Mis à jour le 9 février 2015 à 18:28

Il l’a osé. Pour la première fois dans The Voice, un candidat a chanté à moitié en lingala, revisitant à sa manière "One day" du célèbre auteur-compositeur israélien Asaf Avidan. Son nom : Alvy Zamé. Ce jeune homme d’origine congolaise, venu en France à l’âge de 12 ans, a convaincu par sa voix et son jeu de guitare (ainsi que  parson sourire aussi !) le public et les quatre membres du jury de l’émission qui se sont tous retournés lors de l’audition aveugle du 7 février.

"Vous avez cette espèce de naïveté de quelqu’un qui n’a pas travaillé sa voix mais qui en même temps est habité par quelqu’un d’autre ou par l’Afrique (…)", lui a lancé la chanteuse Zazie, l’une des membres du jury, soulignant ce "brin de fragilité" qui fait la différence d’Alvy Zamé par rapport aux autres candidats.

Sur les réseaux sociaux, des messages ont également fusé de partout pour saluer la performance de l’artiste. Un "rêve extraordinaire" pour cet ancien soldat qui a tenu à son tour à remercier ses fans sur Facebook. L’aventure ne fait que commencer… 

 

 

>> Lire aussi "Arabs Got Talent" : les écoliers de Gaza font chavirer le web

____________________

Par Trésor Kibangula