Politique

Libye : l’armée libyenne contrôle les accès maritimes de Syrte, fief de l’État islamique

Par
Mis à jour le 9 juin 2016 à 17:46

La ville de Syrte ravagée par les combats entre révolutionnaires et forces pro-Kadhafi, en octobre 2011. © Manu Brabo / AP / SIPA

Les forces du gouvernement d’union nationale (GNA) ont pris le contrôle des accès maritimes de Syrte (nord), fief de la filière libyenne du groupe jihadiste État islamique (EI), a déclaré jeudi un responsable.

La ville de Syrte, située à 450 km à l’est de Tripoli, est désormais encerclée de toutes parts par les forces du GNA. « Nos forces contrôlent la totalité de la côte de Syrte. Les jihadistes ne pourront pas s’enfuir par la mer », a affirmé le 9 juin à l’AFP le colonel Rida Issa, commandant des forces de la marine pour la région du centre de la Libye.

Bombardements

Par ailleurs, les avions de l’armée de l’air du gouvernement d’union ont bombardé jeudi des positions de l’EI dans le centre de la ville, a annoncé l’armée. Ces bombardements visent la zone du centre de conférence Ouagadougou, dans lequel l’EI a installé un poste de commandement.

Fin mai, les forces du GNA ont réussi à prendre le contrôle des villes côtières de Ben Jawad et Nofliya dans la région de Syrte. Depuis plusieurs semaines, les forces armées du gouvernement d’union, qui peine à asseoir son autorité dans le pays, et les forces du gouvernement rival basé dans l’est du pays, fidèles au général Khalifa Haftar, sont engagées dans une course pour être les premières à chasser l’EI de Syrte.