Sport

Nigeria : l’ancien footballeur et sélectionneur Stephen Keshi est mort à l’âge de 54 ans

L'ancien sélectionneur nigérian Stephen Keshi lors d'une conférence de presse à Porto Alegre, au Brésil le 24 juin 2014.

L'ancien sélectionneur nigérian Stephen Keshi lors d'une conférence de presse à Porto Alegre, au Brésil le 24 juin 2014. © Victor R. Caivano/AP/SIPA

L'ancien sélectionneur nigérian est décédé dans la nuit de mardi à mercredi à l'âge de 54 ans, a annoncé la fédération nigériane sur son compte Twitter.

La légende du football nigérian, Stephen Keshi est décédé tôt ce mercredi 8 juin, a déclaré la fédération nigériane de football sur son compte Twitter.

Surnommé Big Boss, l’ancien défenseur des Super Eagles incarne l’âge d’or du football nigérian, vainqueur de la CAN 1994 et huitième de finaliste de la Coupe du monde disputée la même année aux États-Unis. Né à Lagos, Stephen Keshi a joué au Nigeria, en Côte d’Ivoire, en France, en Belgique, aux États-Unis et en Malaisie.

Sa carrière de sélectionneur

Il s’est ensuite naturellement tourné vers la carrière de sélectionneur : le Togo (2004-2006), qu’il a qualifié à la surprise générale pour la Coupe du monde 2006 (avant de se faire limoger à la veille de la phase finale, puis d’y revenir en 2007), le Mali (2008-2010), à nouveau le Togo (2011) et enfin le Nigeria, son pays, avec lequel il remportera la CAN 2013. Devenant ainsi le deuxième Africain, après l’Égyptien Mahmoud el-Gohary, à gagner la compétion panafricaine en tant que joueur (en 1994) et sélectionneur.

Stephen Keshi, qui avait testé des dizaines de joueurs depuis qu’il a pris son poste en novembre 2011, avait permis aux Super Eagles de faire leur retour dans le gratin du football ­africain, en se qualifiant pour la 7e finale de CAN de leur histoire. Mais – nul n’est prophète en son pays – les critiques face à ses choix étaient nombreuses au Nigeria.

Il avait démissionné de son poste de sélectionneur suite à l’élimination des Super Eagles lors des qualifications pour la CAN 2015. À peine de retour à la tête de la sélection en avril 2015, il avait été limogé en juillet 2015 alors que son contrat courrait officiellement jusqu’en 2017.

 

 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte