Politique

Tunisie : turbulences à Ennahdha

Par
Mis à jour le 6 février 2015 à 11:54

Le congrès du parti Ennahdha prévu à la mi 2015, avec en perspective la succession de Rached Ghannouchi, s’annonce sportif.

Après la démission, en décembre, de l’ancien Premier ministre Hamadi Jebali, Abdelhamid Jelassi a à son tour gelé sa participation au bureau exécutif d’Ennahdha. Cheville ouvrière de la restructuration du parti islamiste, ce dernier serait, selon des sources au sein du groupe parlementaire, en désaccord avec le président Rached Ghannouchi concernant l’influence grandissante d’Ali Laarayedh (dont la mauvaise gouvernance avait contraint Ennahdha à abandonner le pouvoir, en 2013).

À cinq mois du congrès du parti, la succession de Ghannouchi ne se présente donc pas sous les meilleurs auspices.