Société

Migrants : plus de 10 000 personnes sont mortes en Méditerranée depuis 2014

Par
Mis à jour le 7 juin 2016 à 17:53

Un bateau de migrants s’approchant de l’île grecque de Lesbos, le 18 février 2016. © Aris Messinis/AFP

Depuis 2014, plus de 10 000 migrants ont péri en Méditerranée en tentant de rejoindre les côtes de l’Europe, a déclaré mardi à Genève un porte-parole du Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR).

Le bilan tragique continue d’augmenter et chaque année semble plus meurtrière que la précédente. 3500 personnes ont perdu la vie en Méditerranée en 2014, 3711 en 2015, tandis que 2814 décès ont été enregistrés depuis le début de 2016, précise le porte-parole du HCR, s’alarmant de ces chiffres « horribles ».

Le porte-parole a indiqué mardi à l’AFP que le nombre de décès en mer n’a eu de cesse d’augmenter depuis 2014, dépassant le seuil des 10 000 au cours des derniers jours.

Bilan 2016

Un autre organisme indépendant de l’ONU et basé à Genève, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), annonce d’autres chiffres en estimant à 2 809 le nombre de décès en Méditerranée en 2016. Alors qu’il reste encore trois semaines avant la fin du 1er semestre 2016, le nombre de morts en Méditerranée dépasse déjà de presque 1000 personnes le bilan du 1er semestre 2015, qui s’élevait alors à 1838 décès.

L’OIM a également apporté des précisions concernant le naufrage d’un bateau de migrants au large des côtes de la Crète : d’après les témoignages récoltés par l’organisation, parmi les 648 à 650 personnes présentes à bord, 320 manquent à l’appel.

En date du 5 juin 2016, rapporte l’OIM, 206.400 migrants ont rejoint les côtes européennes par la mer, via la Grèce, Chypre et l’Espagne, depuis le début de l’année 2016.