Droits de l’homme

[Webdocumentaire] Quand l’opposition aux expropriations foncières donne de la voix

Aux abords de la concession de Senhuile, au Nord du Sénégal, les villageois veillent à ce que le développement de la société n'empiètent pas sur leurs pâtures. © Benjamin Polle / Julien Le Net / Et Maintenant nos terres

"Jeune Afrique" diffuse le webdocumentaire "Et Maintenant nos terres" consacré aux oppositions paysannes à des cas d'expropriations foncières de large échelle, récurrentes sur le continent.

Les concessions foncières africaines sont fréquemment émaillées de conflits, notamment du fait de l’absence de cadastre sur la majeure partie des terres du continent.

Des conflits qui se sont multipliés après la crise économique et la flambée des prix alimentaires en 2008. L’achat de terres arables africaines atteignait alors des proportions gigantesques en Afrique et se traduisait par un phénomène grandissant d’expropriation.

Le webdocumentaire Et Maintenant nos terres s’intéresse à trois opposants à ces expropriations, au Bénin, au Cameroun et au Sénégal, et aux moyens à leur disposition pour faire entendre leur voix. À cette occasion, Carlos Lopes, le secrétaire exécutif de la Commission économique pour l’Afrique, estime, dans une interview à Jeune Afrique qu’ « il est indispensable de reconsidérer la place dans l’économie des petits agriculteurs ».

Ce webdocumentaire n’est disponible que sur un ordinateur fixe.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte