Politique

Algérie : suite aux fraudes, certaines épreuves du baccalauréat seront réorganisées du 19 au 23 juin

| Par
Mis à jour le 06 juin 2016 à 16h45
Nouria Benghabrit, ministre algérienne de l'éducation nationale

Nouria Benghabrit, ministre algérienne de l'éducation nationale © Capture d'écran/YouToube

Le gouvernement algérien a fini par annoncer une deuxième session pour les examens du baccalauréat suite aux fraudes massives qui les ont entachés. Les élèves des filières scientifiques sont les plus nombreux à être concernés.

Face à l’ampleur de la fraude qui a marqué les épreuves du baccalauréat cette année, le gouvernement algérien a décidé de réorganiser l’examen pour certaines filières.

Les filières concernées

Du 19 au 23 juin, les élèves inscrits en sciences expérimentales seront ainsi appelés à repasser les épreuves de mathématiques, des sciences naturelles, de physique, d’anglais, de français, de philosophie et d’histoire et géographie. Les sujets de ces épreuves avaient été largement divulgués sur les réseaux sociaux avant le début des examens officiels qui se sont déroulés du 30 mai au 2 juin.

Pour les inscrits en filière de mathématiques, de gestion et de mathématiques techniques, les disciplines qui seront soumis à examen une nouvelle fois sont : le français, l’anglais, l’histoire et géographie et la philosophie.

Atteinte à la sécurité de l’État

Selon le ministère de l’Éducation nationale, 38% des candidats au bac (estimé à 818 518) devront repasser des épreuves de cette deuxième session.

Le 5 juin, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, avait qualifié ces fraude massives « d’atteinte à la sécurité » de l’État et avait assuré la ministre de l’Éducation nationale, Nouria Bengharbit, de la confiance et de la solidarité du gouvernement.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte