Société

Entre clandestinité et tabous, dix choses à savoir sur l’avortement au Maghreb

Au Maghreb, l’avortement clandestin est une réalité que connaissent de nombreuses femmes. Une pratique dangereuse qui brise de nombreuses vies. Pays par pays, « Jeune Afrique » fait le point sur la question.

Mis à jour le 12 février 2015 à 12:07

Chafik Chraïbi dénonce le tabou autour de l’avortement clandestin. © ABDELHAK SENNA / AFP

Chafik Chraïbi, président de l’Association marocaine de lutte contre l’avortement clandestin, a été démis de ses fonctions de chef de service au CHU de Rabat, après la diffusion d’un reportage réalisé par France 2 sur les avortements clandestins au Maroc. Le gynécologue lutte depuis des années pour une prise de conscience des dangers de l’avortement clandestin, et une modification de la loi à ce sujet dans son pays. Jeune Afrique fait le point sur ce fléau qui sévit au Maghreb.

______

text-align: left;">Elena Blum