Agroalimentaire

Bons résultats 2015 pour Délice Holding porté par les boissons et les fromages

| Par - à Tunis
Le cœur de métier de Délice Holding est dans la production de lait.

Le cœur de métier de Délice Holding est dans la production de lait. © Délice Holding

Le chiffre d’affaires de l’entreprise tunisienne est en hausse de +10,66 % en 2015, porté par les bons résultats des branches « boissons et jus » ainsi que « fromages » du groupe historiquement présent sur les yaourts et le lait.

Chiffre d’affaires en hausse de +10,66 % à 730,8 millions de dinars (315 millions d’euros) en 2015 et croissance du résultat net part du groupe de +55 % à 40 millions de dinars : le groupe laitier tunisien Délice Holding ne pouvait pas rêver meilleures annonces à faire lors de sa communication financière ce mardi 24 mai à la Bourse de Tunis.

« C’est vraiment une bonne surprise que personne n’avait vu venir », avance Kais Kriaa, président du directoire du cabinet d’expertise financière AlphaMena.

Ces excellents résultats sont avant tout le fait des secteurs « Boissons et Jus » et « Fromages » : le revenu du premier pôle a grimpé de +28 % pour une part de marché à 27 % et le second à progressé de +15 % pour atteindre une part de marché de 15 % également, selon un communiqué diffusé par le groupe de Hamdi Meddeb en amont d’une intervention à la Bourse de Tunis de Boubaker Mehri, le directeur général de la société, qui portera sur les réalisations de 2015 et les perspectives d’avenir.

Une diversification bienvenue puisque les cœurs de métier de Délice holding, les yaourts et le lait, progressent moins rapidement, respectivement de +8 % (66,7 % de part de marché) et de +11 % (62% de part de marché) respectivement.

Une diversification impulsée par la baisse du pouvoir d’achat

« Cette diversification était inévitable pour améliorer les marges car avec les gros volumes de production de lait de la société, améliorer les gains de marges devient impossible », juge Kais Kriaa. La forte baisse du pouvoir d’achat des Tunisiens a amené le holding à développer de nouveaux secteurs. L’analyste financier reste cependant prudent pour l’année à venir, notamment si la crise économique que connaît la Tunisie depuis 2015 perdure.

« Les dirigeants de Délice Holding ont fait une très jolie opération financière avec l’introduction en bourse, poursuit Kais Keriaa. Il faut maintenant réussir à maintenir le cap sur le marché. Il faut maintenant réussir à maintenir le cap sur le marché ».

Le groupe tunisien Délice possède huit sociétés présente dans l’agroalimentaire.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3097 ok 600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte