Justice

RD Congo : inculpé pour recrutement de mercenaires, Moïse Katumbi est visé par un mandat d’arrêt provisoire

| Par
Mis à jour le 19 mai 2016 à 15h56
Moïse Katumbi, ancien gouverneur du Katanga, en mars 2015, à Lubumbashi.

Moïse Katumbi, ancien gouverneur du Katanga, en mars 2015, à Lubumbashi. © Gwenn Dubourthommieu/J.A.

Selon des sources judiciaires et gouvernementales, le parquet général près la cour d’Appel de l’ex-Katanga a inculpé jeudi Moïse Katumbi du chef de recrutement de mercenaires. Et un mandat d’arrêt provisoire a également été délivré contre l’opposant, candidat à la présidentielle.

« C’est officiel. M. Katumbi est inculpé du chef de recrutement de mercenaires par le parquet général de Lubumbashi », a confirmé à Jeune Afrique Lambert Mende, porte-parole du gouvernement congolais, qui dit avoir  été « informé par le procureur général de la République ».

L’opposant, déclaré candidat à la présidentielle, est également visé par un « mandat d’arrêt provisoire » (MAP), en attendant la poursuite de l’affaire au niveau juridictionnel, devant les cours et tribunaux compétents.

(Plus d’informations dans les minutes qui suivent)

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte