Politique

Tchad : après avoir été porté disparu, l’opposant Mahamat Ahmat Lazina est arrivé en France

| Par
Mis à jour le 13 mai 2016 à 14h45
Place de la Nation à N'Djamena, le 8 mars 2012.

Place de la Nation à N'Djamena, le 8 mars 2012. © Abdoulaye Barry pour JA

Porté disparu depuis le 18 avril, l’opposant tchadien Mahamat Ahmat Lazina est arrivé en France jeudi soir, a-t-on appris vendredi.

C’est en provenance de Cotonou, au Bénin, que Mahamat Ahmat Lazina est arrivé en France jeudi 12 mai dans la soirée. Porté disparu depuis le 18 avril, le président du Mouvement national pour le changement au Tchad (MNCT) affirme avoir été incarcéré pendant dix jours avant de quitter le pays.

« J’ai été arrêté dans la soirée du 17 avril, conduit dans un commissariat à la sortie de N’Djamena. On m’a ensuite emmené dans les locaux de l’Agence nationale de sécurité (ANS) avant de me libérer le 27 avril », dit-il à Jeune Afrique. Selon lui, les autorités tchadiennes l’accusaient officiellement d’avoir formé des jeunes en vue de contester les résultats de l’élection présidentielle du 10 avril.

D’après plusieurs sources, Mahamat Ahmat Lazina a quitté le Tchad pour le Cameroun le 29 avril avec l’aide de la représentation de l’Union européenne (UE) à N’Djamena qui a ensuite pris contact avec la France depuis Yaoundé pour qu’un visa lui soit accordé, ce que Paris a fait. Mais craignant pour la sécurité de l’opposant tchadien, l’UE a préféré l’exfiltrer au Bénin où son visa a été récupéré.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte