Finance

Les revenus du tourisme en Afrique plombés par la chute des monnaies locales

| Par
Vue de la place Jemaa el-Fna de Marrakech, au Maroc.

Vue de la place Jemaa el-Fna de Marrakech, au Maroc. © Luc Viatour/Wikimedia Commons

Si à prix courant et exprimés en dollars, les revenus touristiques en Afrique ont reculé à 33,2 milliards de dollars en 2015 ; hors inflation et dépréciation, toutefois, les recettes du secteur en monnaie locale sont en légère hausse de +2,4 % sur le continent, selon le dernier baromètre de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) publié début mai.

Le chiffre était déjà connu depuis le début de l’année : avec 53,3 millions de touristes en 2015 contre 54,9 millions en 2014 (-2,9 %), l’Afrique a perdu des voyageurs.

Et si le continent se ménage encore 4,5 % du marché mondial (1,184 milliard de touristes en 2015, en hausse de +4,4 %), les attentats enregistrés l’an dernier, comme le crash d’un avion russe dans le Sinaï, ou les attaques du musée du Bardo et de Sousse en Tunisie, ont eu un impact direct sur l’arrivée de touristes.

Ce qui ne voue pas le secteur aux gémonies, à lire attentivement le dernier des baromètres bimestriels de l’OMT, rendu public début mai.

Des résultats en trompe-l’œil

À première vue, l’Afrique y fait grise mine : les pays africains ont vu les revenus cumulés du tourisme tomber à 33,2 milliards de dollars, contre 36,2 milliards de dollars en 2014 (-9 %), selon l’OMT.

En Afrique du Nord, ils ont baissé à 8,6 milliards de dollars en 2015 contre 10,6 milliards dollars en 2014 (-18,86 %), tandis qu’au sud du Sahara, le recul serait moins élevé : -3,65 % à 25,5 milliards de dollars, selon les estimations de l’organe onusien.

Il faut toutefois noter que ces chiffres diffèrent sensiblement de ceux de la Banque africaine de développement — qui  évaluait à 43,6 milliards de dollars la manne touristique en Afrique en 2014.

Plus important, les chiffres en dollars reflètent « des taux de change inhabituellement forts en 2015 », avertit l’organisation basée à Madrid.

Traduction : les revenus du tourisme ont pâti du recul des monnaies consécutif à la chute des cours des matières premières.

À prix constants et en devises locales, les recettes touristiques des pays africains sont en progression de +2,4 % indique le rapport de l’OMT, un peu au-dessus des +2,3 % comptabilisés en 2013 et en 2014.

L’accélération est tout particulièrement sensible au sud du Sahara où les recettes touristiques en monnaie locale ont bondi de +7,5 %, contre +1,1 % en 2014 et +4 % en 2013.

En revanche, l’Afrique du Nord le décrochage des recettes touristiques, même mesurées en monnaie locale, est en baisse de -9,2 %. Et ce ne sont pas les récents chiffres publiés par le Syndicat des entreprises du tour operating (Seto) sur les réservations touristiques françaises pour le second semestre 2016 à destination de la Tunisie et du Maroc, attendues en forte baisse, qui sont pour rassurer.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte