Santé

Rwanda : des drones pour distribuer du sang et des vaccins

| Par Jeune Afrique avec AFP
Mis à jour le 10 mai 2016 à 13h19
Rwanda : des maisons sur le lac Kivu, le 17 avril 2016.

Rwanda : des maisons sur le lac Kivu, le 17 avril 2016. © AFP

L’entreprise américaine de messagerie UPS a annoncé lundi 9 mai qu’elle allait participer à un programme visant à distribuer par drones des lots de sang et des vaccins, notamment au Rwanda.

La Fondation UPS a accordé une subvention de 800 000 dollars à un projet auquel sont aussi associés la société de robotique Zipline et l’alliance internationale Gavi créée en 2000 pour faciliter les vaccinations dans le monde.

Dans le courant de l’année, le gouvernement du Rwanda commencera à utiliser des drones de Zipline qui peuvent effectuer jusqu’à 150 livraisons de sang par jour à 21 centres de transfusion situés dans la moitié ouest du pays.

« Selon l’OMS, l’Afrique a le taux de mortalité maternelle le plus élevé dans le monde en raison des hémorragies post-partum. L’accès aux transfusions sanguines est donc d’une importance cruciale pour les femmes de ce continent », rappelle UPS dans un communiqué.

Étendre l’initiative au traitement du VIH/Sida

Le réseau national de drones du Rwanda se concentre avant tout sur la livraison de sang, mais l’objectif est d’étendre l’initiative aux vaccins, aux traitements du VIH/Sida, du paludisme et de la tuberculose, ainsi qu’à de nombreux autres traitements vitaux.

« L’opération de livraison par drones du Rwanda devrait sauver des milliers de vies au cours des trois prochaines années et pourrait servir de modèle pour d’autres pays », affirme UPS.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3101_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer