Assurances

Allianz Africa, précurseur de la « micro »

Depuis 2008, Allianz Africa initie l'Afrique de l'Ouest à la microassurance : une tarification adaptée, des modalités d'acceptation minimales et des produits simples.

Depuis 2008, Allianz Africa initie l’Afrique de l’Ouest à la microassurance. La filiale du groupe Allianz a débuté l’expérience au Cameroun, puis l’a étendue au Sénégal et à la Côte d’Ivoire, et s’attaquera bientôt au Mali et au Burkina Faso, en s’associant avec des institutions de microfinance. « Les produits sont a priori similaires à ceux de l’assurance traditionnelle mais les conditions diffèrent : une tarification adaptée, avec des primes annuelles de 4 à 5 euros en moyenne, des modalités d’acceptation minimales, des produits simples », explique Patrick Mommeja, responsable de la microassurance chez Allianz Africa.

C’est en Côte d’Ivoire qu’Allianz a mis en place l’offre la plus ambitieuse : l’assureur y propose en effet, via l’Union nationale des coopératives d’épargne et de crédit (Unacoopec-CI, 800 000 sociétaires), un produit d’assurance emprunteur et un produit d’assurance décès, payé moitié en services auprès des pompes funèbres, moitié en capital. Au Mali et au Burkina Faso, il offrira bientôt une microassurance récolte pour les agriculteurs. Dans l’ensemble, le bilan africain reste encore modeste : un peu moins de 100 000 microassurés pour 500 000 euros de primes annuelles.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte