Banque

Afreximbank : le Togo devient le 40e pays membre

Vue du siège d'Afreximbank au Caire.

Vue du siège d'Afreximbank au Caire. © DR

L’adhésion du pays d’Afrique de l’Ouest a été annoncée vendredi. Elle est encore soumise à ratification.

L’institution créée en 1993 à l’initiative de la Banque africaine de développement (BAD) atteint le cap des 40 membres. C’est le Togo qui pourra désormais bénéficier des services et programmes de la Banque Africaine d’Import-Export (Afreximbank), après que le pays d’Afrique de l’Ouest a annoncé s’y rallier, selon un communiqué. L’accord d’adhésion a été signé entre le Togo et Afreximbank le mercredi 04 mai. Cette adhésion, avant d’être formelle, doit être ratifiée par le Togo.

L’annonce de cet accord est intervenue après une rencontre à Lomé la semaine dernière entre le président togolais Faure Gnassingbé et Benedict Okey Oramah, le président de l’institution financière panafricaine. Le 11 avril, à l’occasion d’un déplacement du président togolais au siège d’Afreximbank au Caire, Benedict Okey Oramah avait invité le Togo à adhérer dans les meilleurs délais.

Le Togo était jusqu’à présent actionnaire mais pas membre à part entière de l’institution panafricaine (à l’instar de l’Afrique du Sud). Depuis 2013, la RD Congo, le Congo-Brazzaville, le Tchad et la Guinée-Bissau ont adhéré à Afreximbank.

L’objectif de l’adhésion du Togo est d’ »assurer la croissance du secteur privé local [togolais], l’augmentation des capacités de la production énergétique du pays et le développement d’infrastructures de transport et de logistique », selon le communiqué.

Le PIB togolais s’est établi à 4,5 milliards de dollars en 2015, contre 4,3 milliards de dollars un an plus tôt, selon la Banque mondiale.

En 2014, Afreximbank indique avoir validé 4,5 milliards de dollars de facilité de crédit pour les entreprises africaines, pour un total de 35 milliards de dollars depuis le démarrage de ses activités en 1994. Afreximbank est notée « Baa2 » par Moody’s et « BBB- » par Fitch.

Début mai, la banque a annoncé son intention de lever trois milliards de dollars en 2016 via les marchés financiers internationaux et régionaux, mais aussi à travers des prêts.

* Sont membres Afreximbank : l’Angola, le Bénin, le Botswana, le Burkina Faso, le Cameroun, le Cap-Vert, le Tchad, la Côte d’Ivoire, la République Démocratique du Congo, l’Égypte, l’Éthiopie, le Gabon, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée Bissau, le Kenya, le Lesotho, le Liberia, le Malawi, le Mali, la Mauritanie, l’île Maurice, le Maroc, le Mozambique, la Namibie, le Niger, le Nigéria, la République du Congo, le Rwanda, le Sénégal, les Seychelles, la Sierra-Leone, le Soudan, la Tanzanie, la Tunisie, l’Ouganda, la Zambie et le Zimbabwe.

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte