Société

France : l’humiliation d’un handicapé noir par la police démentie par une vidéo de la RATP

Capture d'écran de la vidéo montrant la scène d'humiliation policière. © DR / Youtube

Tournée par un simple usager du métro parisien, la scène, très choquante, fait le tour des réseaux sociaux et suscite de nombreux commentaires indignés. On y voit un homme noir handicapé se faire humilier par plusieurs policiers.

À terre, sur le quai de RER de la station Gare de Lyon à Paris, un homme noir, handicapé, est face à trois policiers. Ses deux prothèses qui lui servent de jambes jonchent le sol au milieu de ses affaires éparpillées. Avant de partir, l’un des agents dépose ses papiers à terre, bien en évidence devant lui. Tous trois quittent les lieux, laissant l’homme démuni, sous le regard indigné de Jean-Didier Bakekolo, l’auteur de la vidéo ci-dessous, qu’il publiera quelques heures après sur sa page Facebook, lundi 2 mai au soir.

« Je me suis retrouvé devant une fouille d’une brutalité inouïe », explique ce dernier, vidéo à l’appui, invitant les internautes à la « partager au maximum ». En l’espace de deux jours, celle-ci a été vue plus de 71 000 fois et circule sur les réseaux sociaux. Sur le compte de Bko Malinke qui l’a postée mardi soir, la vidéo a été vue plus de 1,5 million de fois…

https://www.youtube.com/watch?v=EA-olxNDoGs

L’homme handicapé qui apparaît dans la vidéo, François Bayga, s’est depuis confié aux Observateurs de France 24. Il cherchait à rejoindre la gare du Nord, à deux stations de RER, quand des policiers se sont dirigés vers lui et lui ont demandé ses papiers.

Il voulait savoir ce que j’avais sur moi, je leur ai dit plusieurs fois ‘ce sont des prothèses’

« Ma demande de papier est encore en attente à la préfecture », explique François Bayga, qui vit en France. « Je le leur ai dit, ils m’ont alors répondu que je n’avais rien à faire à la gare (…) Ils m’ont demandé où j’avais eu mon téléphone, m’accusant de l’avoir volé. J’ai commencé à m’énerver ». Les trois policiers l’ont alors plaqué au mur. « L’un d’eux me tirait la jambe. Il voulait savoir ce que j’avais sur moi, je leur ai dit plusieurs fois ‘ce sont des prothèses’. Ils ont insisté pour me fouiller. J’ai alors tout enlevé ».

La vidéo, qui dure 12 minutes, ne montre pas cette scène. Toutefois, Jean-Didier Bakekolo se dit prêt à se porter en tant que témoins si François Bayga décidait de porter plainte…

Une vidéo de la RATP disculpe les agents de police

Mais, mardi 10 mai, une vidéo de la RATP vient quelque peu contredire ces accusations. Selon le journal Le Parisien, qui a pu visionner ces images en provenance des caméras de vidéosurveillance de la RATP, on voit dans un premier temps la personne handicapée positionnée contre une poubelle dans laquelle elle semble uriner. Toujours selon le quotidien français, les trois fonctionnaires de police sont alors arrivés à la hauteur de l’homme handicapé, sans le toucher. On voit ensuite ce dernier présenter ses papiers et un téléphone portable. Dans un second temps, François Bayga retire lui-même ses prothèses et « passablement énervé, avance de manière agressive vers les policiers. L’un d’entre eux pose alors sa main sur son bras droit afin de le maintenir à distance, avant de la retirer ». L’homme s’assoit alors de lui-même au sol, tandis qu’un voyageur lui fait signe de se calmer. « L’homme handicapé retire alors ses prothèses avant de les pousser au sol en direction des pieds des fonctionnaires qui sont en train de le verbaliser pour avoir uriné sur le quai », rapporte Le Parisien.

 

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte