Économie

Fonds souverain cherche de l’aide

Le Conseil natonal de résistance veut remettre à flot le fonds souverain Libyan Investment Authority, partiellement en défaut de paiement suite à la guerre civile qui a ravagé le pays.

Les appels d'offre se succèdent en Libye... Les appels d’offre se succèdent en Libye… © Tiziana Fabi/AFP

À Tripoli, le Conseil national de transition (CNT) souhaite remettre de l’ordre dans les affaires de la Libyan Investment Authority. Conséquence du gel de ses avoirs par l’ONU en février, ce fonds souverain a coupé les vivres à ses filiales africaines, dont une partie se sont trouvées en défaut de paiement. Situation très vite exploitée par plusieurs pays africains dans le secteur des télécoms. Un certain nombre de licences attribuées à des opérateurs libyens – et partiellement payées – ont en effet été remises sur le marché, décisions que le CNT entend faire annuler. Un appel d’offres pour la sélection de conseils juridiques est en cours. Tous les cabinets d’avocats internationaux sont sur les rangs.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte