Culture

#InstAfrica : une semaine sur le continent africain en cinq clichés – du 22 au 28 avril 2016

Des hommages à Papa Wemba aux plages sénégalaises, en passant par les dédales d’un marché malien, découvrez les cinq photos Instagram qui ont retenu notre attention.

Mis à jour le 29 avril 2016 à 16:42

Un marché au Mali © Compte Instagram d’Elodie Van Lierde

Le jeudi 28 avril, la dépouille de Papa Wemba est arrivée en République démocratique du Congo, son pays natal. Le roi de la rumba congolaise est décédé sur scène le dimanche 24 avril à Abidjan. Il était considéré comme le père de la « sapologie », un mouvement vestimentaire proche du dandysme. Le compte Instagram officiel de Papa Wemba lui a rendu hommage en publiant ce cliché… Adieu l’artiste !

La photographe indépendante Jane Hahn, basée en Afrique de l’Ouest, est de passage au Sénégal. Sur la plage de Ngor, près de Dakar, elle a immortalisé les premiers rayons de soleil qui viennent s’écraser sur la coque d’un grand bateau de pêche. Plusieurs hommes tentent de déplacer l’embarcation. Sur la photo, seul le soleil semble apporter une touche de couleur parmi les nuances de gris.

Dimanche dernier, les chrétiens orthodoxes célébraient le « Palm Sunday » en Égypte. La cérémonie commémore le retour du Christ à Jérusalem une semaine avant sa mort, lorsque la foule l’acclamait en agitant des feuilles de palmier. Hadeer Mahmoud immortalise en noir et blanc des femmes célébrant ce moment sacré au sein de l’église Samaan el-Kharaz, au Caire.

Frank Janssens habite à Madagascar. Avec son téléphone, il prend plaisir à capturer des scènes de la vie quotidienne. À Galana Antsirabe II, il s’arrête pour prendre en photo un cyclo-pousse qui semble se rendre à une station d’essence. Situation amusante, elle est pourtant ordinaire. Dans les plus grandes villes de Madagascar, ce moyen de transport est beaucoup utilisé.

View this post on Instagram

Galana Antsirabe 2

A post shared by MADAFOCUS (@madafocus_madagascar) on

Notre voyage s’arrête cette semaine dans un marché du Mali. L’auteur de la photo, Elodie Van Lierde, ne précise pas le lieu exact. Le cliché n’en reste pas moins saisissant. Le regard ne sait où se poser, perdu dans la multitude de couleurs qui éclatent et se répondent entre les paniers et les boubous des femmes.