Sécurité

Niger : un gendarme tué dans une attaque terroriste près de la frontière avec le Mali

| Par
Mis à jour le 29 avril 2016 à 13h55
Des débris après une attaque du Mujao à Agadez, dans le nord du Niger.

Des débris après une attaque du Mujao à Agadez, dans le nord du Niger. © STR/AP/SIPA

Un gendarme a été tué et deux autres blessés jeudi au Niger, au nord de Tahoua, près de la frontière avec le Mali, dans une attaque du Mujao ou d’Ansar Eddine, selon des sources sécuritaires.

L’attaque, imputée, selon une source au ministère de l’Intérieur, à des éléments du Mujao (Mouvement pour l’unicité du djihad en Afrique de l’Ouest) ou d’Ansar Eddine, a eu lieu à Egarek, dans le nord du département de Tilia, à la frontière entre le Niger et le Mali, jeudi 28 avril. Un gendarme a été tué et deux autres ont été blessés dans l’affrontement, selon une source locale, confirmée par les autorités.

« Des hommes enturbannés, parlant le tamashek et l’arabe, brandissant un drapeau noir et criant Allahou Akbar » ont notamment pris pour cible un véhicule de l’armée nigérienne, dont un bataillon blindé est basé à 25 kilomètres de la localité, où c’était le jour de marché, indique-t-on au ministère de l’Intérieur.

Cette région à la frontière entre le Niger et le Mali est une zone de transit, notamment pour les narcotrafiquants opérant dans la sous-région.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3093_600b devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte