Politique

Niger : un gendarme tué dans une attaque terroriste près de la frontière avec le Mali

Un gendarme a été tué et deux autres blessés jeudi au Niger, au nord de Tahoua, près de la frontière avec le Mali, dans une attaque du Mujao ou d’Ansar Eddine, selon des sources sécuritaires.

Mis à jour le 29 avril 2016 à 13:55

Des débris après une attaque du Mujao à Agadez, dans le nord du Niger. © STR/AP/SIPA

L’attaque, imputée, selon une source au ministère de l’Intérieur, à des éléments du Mujao (Mouvement pour l’unicité du djihad en Afrique de l’Ouest) ou d’Ansar Eddine, a eu lieu à Egarek, dans le nord du département de Tilia, à la frontière entre le Niger et le Mali, jeudi 28 avril. Un gendarme a été tué et deux autres ont été blessés dans l’affrontement, selon une source locale, confirmée par les autorités.

« Des hommes enturbannés, parlant le tamashek et l’arabe, brandissant un drapeau noir et criant Allahou Akbar » ont notamment pris pour cible un véhicule de l’armée nigérienne, dont un bataillon blindé est basé à 25 kilomètres de la localité, où c’était le jour de marché, indique-t-on au ministère de l’Intérieur.

Cette région à la frontière entre le Niger et le Mali est une zone de transit, notamment pour les narcotrafiquants opérant dans la sous-région.