Société

Football : PSG – OM, quels joueurs africains pour renforcer leurs effectifs ?

Pour différentes raisons, le Paris Saint-Germain et l’Olympique de Marseille animent d’ores et déjà le marché des transferts, même si celui-ci n’est pas encore officiellement ouvert. Voici seize pistes africaines pour les deux clubs emblématiques du championnat français, qui s’affrontent en finale de la Coupe de France le 21 mai.

Mis à jour le 28 avril 2016 à 09:11

Logos du Paris Saint-Germain et de l’Olympique de Marseille. © DR

Les huit renforts africains possibles pour le Paris Saint-Germain

Le plus gros chantier devrait avoir lieu dans le secteur offensif du PSG, avec les départs plus ou moins probables de Zlatan Ibrahimovic (Angleterre), Edinson Cavani (Juventus ?) ou encore de Javier Pastore, courtisé par la Juventus. Il faudra également éventuellement compenser la baisse de forme de Thiago Motta en milieu relayeur et un possible départ en défense de David Luiz, moins en odeur de sainteté récemment, ou de Thiago Silva, qui regarderait du côté du FC Barcelone.

Pierre-Emerick Aubameyang, Cédric Bakambu, Romelu Lukaku, Ousmane Dembélé. © AP/SIPA/JA

Pierre-Emerick Aubameyang, Cédric Bakambu, Romelu Lukaku, Ousmane Dembélé. © AP/SIPA/JA

Côté offensif, le PSG a besoin de grands noms. Sur ses tablettes, entre autres, Pierre-Emerick Aubameyang, qui a brillé avec Dortmund cette saison. Le joueur gabonais, qui serait toutefois plutôt intéressé par l’Espagne, et notamment par le Real Madrid, devrait coûter aux alentours de 60 millions d’euros, une somme que ne rechignerait pas à débourser Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG.

Autres possibilités, toutes deux venues de RD Congo : Cédric Bakambu l’attaquant prolifique de Villareal (22 buts en 44 rencontres cette saison), qui intéresse également l’Atletico Madrid, et Romelu Lukaku, qui aimerait quitter Everton, mais qui serait tenté par Chelsea et qui intéresse également le Real Madrid, le Bayern Munich et Manchester United.

Enfin, Ousmane Dembélé, révélation du championnat de France avec le Stade rennais, pourrait être une recrue de choix. À 18 ans, l’attaquant français, né d’un père d’origine malienne et d’une mère sénégalo-mauritanienne, auteur de douze buts cette saison, a d’ores et déjà prévu de continuer sa carrière dans un club plus prestigieux, potentiellement à Dortmund, en Allemagne. Le PSG serait bien inspiré de contrecarrer ces plans.

 

Sofiane Boufal et Ryad Mahrez. © AP/SIPA/JA

Sofiane Boufal et Ryad Mahrez. © AP/SIPA/JA

Fraîchement désigné meilleur joueur du championnat anglais, l’Algérien Riyad Mahrez est très convoité. Le PSG devra toutefois faire le forcing pour s’attacher les services du joueur de Leicester, qui n’a pas caché le peu d’envie qu’il avait de venir évoluer en France. Le club parisien pourrait se tourner vers le Marocain Sofiane Boufal, auteur d’une excellente saison avec Lille, et qui pourrait profiter d’une réorganisation offensive du champion de France. Dortmund et Tottenham semblent toutefois avoir une longueur d’avance.

Enfin, pourquoi ne pas tenter d’attirer dans les filets du milieu parisien un joueur d’expérience comme l’Ivoirien Yaya Touré. Le milieu de terrain devrait, sauf surprise, quitter Manchester City. Il bénéficie d’offres très alléchantes en Chine mais pourrait être attiré par un dernier challenge du côté de la capitale française, où il pourrait encadrer, certes à grands frais, les jeunes recrues.

 

Aymen Abdennour. © AP/SIPA

Aymen Abdennour. © AP/SIPA

Les Brésiliens David Luiz, dont le comportement a irrité le staff parisien, et Thiago Silva, qui serait intéressé par le FC Barcelone, pourraient animer le mercato du PSG. L’une des solutions en défense centrale pourrait alors venir du Tunisien Aymen Abdennour. L’ancien monégasque, désormais joueur de Valence (qui ne jouera pas la Ligue des champions la saison prochaine), était déjà pisté, il y a un an, par Paris, sans succès. Le défenseur de 26 ans avait été transféré en Espagne pour 20 millions d’euros et est sous contrat jusqu’en 2020. Il intéresserait notamment les Anglais de Chelsea.

 

Les huit renforts africains possibles pour l’Olympique de Marseille

Pas encore sauvé de la relégation, quinzième de Ligue 1, l’Olympique de Marseille n’a pas la marge de manœuvre du PSG. Le gardien Steve Mandanda est annoncé partant, tout comme Michy Batshuayi et Florian Thauvin. Mis en vente par sa propriétaire, le club phocéen ne devrait pas faire de folies sur le marché des transferts. Il pourrait toutefois chercher à recruter à moindre coût.

Imoh Ezequiel, Diafra Sakho, Cheick Diabaté, Yeni N’Gbakoto, Marouane Chamakh. © AP/SIPA/JA

Imoh Ezequiel, Diafra Sakho, Cheick Diabaté, Yeni N’Gbakoto, Marouane Chamakh. © AP/SIPA/JA

Pour remplacer Batshuayi, l’OM pourrait se tourner vers Imoh Ezequiel, attaquant nigérian évoluant en Belgique, à Anderlecht. Ayant refusé un transfert vers la Chine, celui-ci n’a pas quasiment pas joué en 2016. L’ancien buteur du Standard de Liège est suivi depuis trois ans par les Marseillais, tout comme le Sénégalais Diafra Sakho, qui  pourrait de son côté quitter West Ham à la fin de la saison. Il a laissé, avec le FC Metz, de bons souvenirs dans le championnat de France.

Autres pistes possibles : Cheick Diabaté, l’attaquant malien de Bordeaux – convoité en Chine, il devrait quitter Bordeaux, avec qui il a inscrit sept buts rien qu’en janvier 2016 – ou Yeni N’Gbakoto, originaire de RD Congo, meilleur passeur de Ligue 2 et auteur de douze réalisations cette saison avec Metz.

Enfin, du côté des coups de poker, l’OM pourrait relancer Marouane Chamakh, qui n’a pas brillé en Angleterre depuis sa première saison à Arsenal en 2010-2011. Libre à la fin de la saison, le Marocain ne présente aucune garantie, mais tournait tout de même à seize buts par saison entre 2008 et 2010.

 

Zinédine Machach. © Page Facebook de Zinédine Machach.

Zinédine Machach. © Page Facebook de Zinédine Machach.

Zinédine Machach, né à Marseille d’un père marocain et d’une mère algérienne, pourrait être attiré par un retour sur la Cannebière. Moins en odeur de sainteté du côté du staff du Toulouse FC pendant cette fin de saison, le milieu de terrain a tapé dans l’œil de nombreux recruteurs et pourrait, à 20 ans, être un bon coup du mercato.

 

Issa Diop et Taye Taïwo. © AFP/JA

Issa Diop et Taye Taïwo. © AFP/JA

Autre recrue possible du côté de Toulouse : Issa Diop. Le défenseur d’origine sénégalaise n’a découvert la Ligue 1 que fin 2015 mais il a aussitôt séduit les observateurs par son style incisif et son anticipation. À 19 ans, il pourrait représenter l’avenir au Vélodrome et mériterait sans doute d’être encadré par un joueur d’expérience. L’OM pourrait alors offrir à Taye Taïwo un dernier baroud d’honneur. Aujourd’hui en Finlande (HJK Helsinki), le latéral gauche nigérian garde un œil attentif sur les prestations des Marseillais, et ne serait pas contre un retour dans le club qui l’a révélé.