Energie

L’Afrique de l’Est carbure à l’indienne?

Lle groupe pétrolier indien Essar Oil vient d'acquérir 50 % du capital de la raffinerie de Mombasa, soufflant cet important marché à Libya Oil Holding.

 

En dépit des pressions de Tripoli sur les autorités kényanes, le groupe pétrolier indien Essar Oil vient d’acquérir 50 % du capital de la raffinerie de Mombasa, soufflant cet important marché à Libya Oil Holding, l’ex-Tamoil, désormais troisième distributeur de carburant sur le continent avec près de deux mille stations-service. Essar Oil doit par ailleurs investir 400 millions de dollars dans cette même raffinerie, qui, outre le Kenya, dessert l’Ouganda, le Rwanda, le Burundi et la RD Congo.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte