Politique

Chronologie – Un an de crise au Burundi

Habitants de Bujumbura fuyant les violences, le 7 novembre 2015.

Habitants de Bujumbura fuyant les violences, le 7 novembre 2015. © AP/SIPA

Il y a tout juste un an, le Burundi plongeait dans une crise politique meurtrière. Le 25 avril 2015, le président burundais Pierre Nkurunziza se portait en effet candidat à un troisième mandat, contre l’aval d’une large frange de la société civile et de la classe politique, y compris au sein de son propre camp.

Dès le lendemain, des manifestations gagnaient la capitale pour s’opposer à sa candidature, jugée contraire aux Accords d’Arusha et à la Constitution burundaise.

Depuis, le pays s’est enfoncé dans une crise politique et économique. Mais aussi humanitaire : les violences ont déjà fait plus de 500 morts  selon l’ONU, qui estime désormais à plus de 270 000 le nombre de Burundais sur les routes de l’exil.

>> Retour sur les grandes dates d’une crise meurtrière

Si vous consultez cet article depuis notre application mobile, cliquez ici pour une meilleure expérience

Abonné(e) au magazine papier ? Activez gratuitement votre compte Jeune Afrique Digital pour accéder aux contenus réservés aux abonnés.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte