Energie

Quelles énergies pour l’Afrique ?

|

Par  Alain Faujas

Alain Faujas est spécialisé en macro-économie.

Alain Faujas est journaliste.

La situation toujours catastrophique de la centrale nucléaire de Fukushima, au Japon, envoie un message très clair : même si l’Afrique détient des gisements d’uranium d’importance au Niger ou en Namibie, il vaut mieux pour l’instant que ses deux seuls réacteurs atomiques restent ceux de la centrale de Koeberg en Afrique du Sud. Sur le continent, le nucléaire serait trop cher et pas maîtrisé.

La récession qui s’achève a eu raison des projets nucléaires qui fleurissaient du côté de Pretoria, Tripoli ou Rabat pour répondre au formidable besoin d’électricité qu’illustrent les coupures généralisées de courant. N’en déplaise à Nicolas Sarkozy, qui ne fait aucun voyage à l’étranger sans proposer à ses hôtes d’acheter le réacteur EPR d’Areva, c’est très bien comme ça. D’abord parce qu’un tel réacteur coûte 3 milliards d’euros, ce qui est hors de portée des budgets africains.

En revanche, un potentiel hydroélectrique formidable existe en Afrique centrale et en Afrique australe, qu’il convient d’exploiter au plus vite et à bon compte, en dépit des réserves des écologistes. Dans les zones moins bien loties en cours d’eau, le pétrole et surtout le gaz sont pour l’instant les sources d’énergie les plus intéressantes, même si leur importation pèse lourd dans les comptes nationaux.

Cette urgence posée, il est de l’intérêt de l’Afrique de se soucier de sa première « matière première » : le soleil. Le continent serait bien avisé d’accompagner la montée en puissance du photovoltaïque pour les particuliers et des centrales solaires à condensation, qui donnent de bons résultats en Andalousie et en Californie. Les milliers de miroirs paraboliques du projet saharien Desertec devront profiter au Maghreb, avant que soit envisagée l’exportation du courant électrique vers la lointaine Allemagne. Sans oublier que l’Afrique orientale possède dans la faille du Rift d’importantes capacités géothermiques qui font déjà le bonheur du Kenya. Au travail ! 

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer