Environnement

Pourquoi le Kenya brûlera plus de 100 tonnes d’ivoire le 30 avril

| Par Jeune Afrique avec AFP
Mis à jour le 15 avril 2016 à 19h17
Des soldats kényans vident des camions remplis d'ivoire en provenance de tout le pays, à Nairobi, le 15 avril 2016.

Des soldats kényans vident des camions remplis d'ivoire en provenance de tout le pays, à Nairobi, le 15 avril 2016. © AFP

Les premiers camions remplis d’ivoire, destiné à être brûlé dans deux semaines lors d’une importante cérémonie de destruction par le feu à Nairobi, sont arrivé vendredi dans la capitale.

Quelques 105 tonnes d’ivoire et 1,35 tonne de cornes de rhinocéros doivent être brûlés le 30 avril prochain, à l’occasion de la plus grande cérémonie de crémation jamais organisée en Afrique. Ce stock d’ivoire sera brûlé « pour protester contre le massacre continu des espèces les plus emblématiques de ce pays », a déclaré à l’AFP Kitili Mbathi, le directeur général du Service kényan de la faune sauvage (KWS).

L’ivoire a été transporté jusqu’à la capitale sous bonne garde au quartier général du KWS depuis les chambres fortes où il était conservé des villes de Voi (sud), Nanyuki (centre) ou encore de Mombasa (sud-est).

Cérémonie en grandes pompes

La cérémonie devrait être conduite par le président Uhuru Kenyatta, en présence de nombreux chefs d’État, militants de la protection de la faune et célébrités. Aucune confirmation n’a été apportée mais les noms de stars hollywoodiennes telles que Leonardo DiCaprio ou Nicole Kidman, et de richissimes hommes d’affaires comme George Soros ou Howard Buffet, ont circulé.

Le 30 mars dernier, les autorités kényanes avaient annoncé trois semaines d’amnistie pour ceux qui remettront de l’ivoire d’éléphant et de la corne de rhinocéros. Chaque année, plus de 30 000 éléphants sont tués en Afrique pour leurs défenses, dont l’ivoire est particulièrement appréciée en Asie. Fin mars, un groupe d’experts réunis au Botswana ont prévenu que l’éléphant d’Afrique à l’état sauvage pourrait disparaître d’ici vingt ans.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte