Économie

Côte d’Ivoire : Randgold se détourne d’Abidjan

Préoccupée par la crise politique en Côte d’Ivoire, la major sud-africaine Randgold Resources a détourné la logistique de sa mine de Tongon (Nord) vers le Mali voisin.

Mis à jour le 13 février 2011 à 18:23
Visite d'officiels sur le site de la mine ivoirienne de Tongon.left;" border="0" /> Visite d’officiels sur le site de la mine ivoirienne de Tongon. © www.gouv.ci

Le groupe minier sud africain Randgold Resources, qui exploite la mine de Tongon, dans l’extrême-nord de la Côte d’Ivoire, fait dorénavant passer sa logistique par le Mali et non plus Abidjan. Spécialiste de l’or (357 millions d’euros de ventes en 2010), la major profite de la proximité géographique de sa mine ivoirienne, qui a démarré en novembre 2010, avec son gisement malien de Morilla, de l’autre côté de la frontière, pour faire transiter sa production et son matériel de manière plus sûre. Très préoccupée par la crise post-électorale ivoirienne, Randgold n’a pas à ce jour arrêté la production, qui se poursuit à un rythme réduit alors que la tendance est à la multiplication des investissements sur le continent.