Vie des partis

Zimbabwe : plus de 2000 manifestants anti-Mugabe ont défilé dans la capitale

| Par Jeune Afrique avec AFP
Manifestation anti-Mugabe dans les rues de Harare le 14 avril 2016.

Manifestation anti-Mugabe dans les rues de Harare le 14 avril 2016. © Tsvangirayi Mukwazhi/AP/SIPA

L’opposition a réuni jeudi plus de 2 000 manifestants dans les rues de la capitale, Harare. C’est la plus importante manifestation jamais organisée contre le président zimbabwéen Robert Mugabe depuis une dizaine d’années.

Les manifestants ont répondu à l’appel du Mouvement pour un Changement démocratique (MDC) à défiler dans les rues de Harare le 14 avril. Devant les pancartes brandies par les manifestants et les slogans anti-Mugabe, la police n’est pas intervenue.

Morgan Tsvangirai, le leader du MDC, a prononcé une violente diatribe à l’encontre du président Mugabe, au pouvoir depuis l’indépendance en 1980. « Mugabe n’a aucune solution à la crise. Nous sommes ici pour dire à Mugabe et à son régime qu’ils ont échoué », a-t-il lancé.

Robert Mugabe, qui a fêté ses 92 ans en février, est toujours présent sur la scène politique. Mais son âge et ses ennuis de santé nourrissent désormais toutes les spéculations sur les conditions de sa succession, qui détermineront l’avenir du pays. La dernière manifestation de masse contre le chef de l’État remonte à 2007. La police avait alors frappé Morgan Tsvangirai ainsi que d’autres dirigeants de l’opposition.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte