Entreprises & marchés

Innov’up, un incubateur dédié aux femmes inauguré à Lomé

Le centre Innov'up a été inauguré à Lomé en présence du Directeur-Afrique du PNUD. © Yves Kokoayi pour J.A.

Cet incubateur d’entreprises destiné principalement aux femmes a été inauguré jeudi à Lomé. Une initiative de la Fédération des femmes entrepreneurs et femmes d’affaires du Togo (FEFA).

Encourager l’entrepreneuriat des femmes au Togo. C’est l’objectif que s’est fixé la Fédération des Femmes entrepreneurs et femmes d’affaires du Togo (FEFA) en inaugurant le jeudi 13 avril à Lomé le Centre entrepreneurial des femmes d’affaires du Togo baptisé Innov’up.

« Nous voudrions promouvoir un entrepreneuriat féminin compétitif », a confié à Jeune Afrique Candide Bamezon-Leguede, présidente de la FEFA. L’incubateur, précise-t-elle, accueillera également les hommes qui le souhaitent.

Au Togo, l’implication des femmes dans l’entrepreneuriat notamment dans les secteurs de l’agriculture, du commerce et de l’artisanat est considérable. Seulement 25 % des entreprises créées dans le pays entre 2009 et 2012 l’ont été par des femmes, tandis que la moitié des Togolaises exercent dans le secteur informel et peinent à faire évoluer leurs micro-entreprises vers le statut plus confortable de PME.

Consolider et structurer

L’entrepreneuriat féminin se développe au Togo avec quelques timides réussites qu’Innov’up souhaite accompagner. Il y a par exemple l’entreprise de fabrication de chocolat 100 % togolais de Nathalie Kpanté qui s’est fait connaître en Europe lors du salon du chocolat de Bruxelles en février 2016 ; Aimée Abra Tenu, pionnière de la vente d’accessoires de mode issus du recyclage, récompensée en décembre 2013 par le PNUD.

Pour Christelle Aquereburu, initiatrice de l’entreprise IBA (Innover Bâtir Agir) active dans la distribution de services financiers dans les zones rurales et défavorisées du pays, « intégrer Innov’up offre de multiples avantages en ce qui concerne l’environnement de travail et la connectivité à internet notamment». La patronne togolaise insiste également sur l’accompagnement en marketing des projets et en ingénierie financière dont elle bénéficiera pendant deux ans.

Le ruban symbolique du centre a été coupé en présence de Abdoulaye Mar Dieye, directeur Afrique du PNUD et de Victoire Dogbé, ministre du Développement à la base, de l’Artisanat, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte