Défense

La pire erreur de Barack Obama selon lui ? Ne pas avoir suffisamment suivi la situation libyenne

| Par Jeune Afrique
Mis à jour le 11 avril 2016 à 18h10
Le président américain Barack Obama, à l'Université de droit de Chicago en avril 2016.

Le président américain Barack Obama, à l'Université de droit de Chicago en avril 2016. © Jacquelyn Martin/AP/SIPA

Le président américain a reconnu dimanche sur une chaîne de télévision américaine que le manque d’appréciation sur les conséquences de l’intervention en Libye était probablement sa « pire erreur ».

Votre pire erreur ? « Probablement le fait d’avoir échoué à préparer le jour d’après en intervenant en Libye, ce qui je pense était la bonne chose à faire », a répondu brièvement Barack Obama, interviewé Fox News le 10 avril au sujet de son bilan à la Maison Blanche.

Début mars, dans une interview accordée au magazine The Atlantic, le président américain n’avait pas mâché ses mots à l’encontre David Cameron et Nicolas Sarkozy, critiquant sévèrement leur attitude dans le suivi de l’intervention militaire en Libye de 2011.

La coalition conduite par la France et la Grande-Bretagne, relayée ensuite par l’Otan, a mené des raids aériens en Libye. Mais après la chute de Kadhafi, l’État libyen s’était effondré laissant place à des milices rivales se disputant le pouvoir.

Retrouvez l’interview de Barack Obama dans cette vidéo : 

https://www.youtube.com/watch?v=Y5Z2cupUKW4

Un processus fragile sous l’égide de l’ONU a récemment permis la mise en place d’un gouvernement d’union nationale. Depuis son arrivée le 30 mars à Tripoli, ce gouvernement autoproclamé de Fayez al-Sarraj et reconnu par la communauté internationale cherche à s’imposer comme une force de rassemblement face aux autorités rivales de Tripoli et face aux autorités de l’Est basées à Tobrouk.

Une réunion de la communauté internationale en soutien au gouvernement libyen d’union nationale se tiendra mardi 12 avril à Tunis, a indiqué l’AFP ce lundi. Pour l’occasion la capitale tunisienne accueillera les responsables d’organisations internationales et régionales ainsi que les représentants de pays arabes et occidentaux.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3094_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte